Language selector

Social Media Links FR


Facebook CODP Twitter CODP

La Commission ontarienne des droits de la personne forme un partenariat avec Shoppers Drug Mart et CARP, l'Association for the Fifty-Plus (Canada), pour promouvoir les droits des personnes âgées

Page controls

Juillet 25, 2003

Page content

Pour publication immédiate 

Toronto - La Commission ontarienne des droits de la personne a lancé aujourd'hui, en collaboration avec l'Association for the Fifty-Plus (Canada) (CARP) et Shoppers Drug Mart, une campagne de sensibilisation du public pour corriger les mythes et les stéréotypes existant sur les personnes âgées. 

La campagne met en vedette une affiche illustrant une personne âgée portant sur le front un autocollant disant «Meilleur avant» et le titre « Personne n'a de date limite. La seule idée qui n'a plus cours est celle qui veut que les personnes âgées ne méritent pas le même respect et les mêmes chances que le reste de la population. Arrêtons la discrimination fondée sur l'âge. C'est de l'histoire ancienne »

« Comme le nombre des personnes âgées augmente en Ontario, nous devons étudier les attitudes qui prévalent à propos du vieillissement et déterminer en quoi ces dernières font courir aux personnes âgées le risque accru de faire l'objet de traitements discriminatoires. La campagne sert à rappeler que des attitudes négatives à propos du vieillissement ne doivent pas empêcher les Ontariens âgés de jouir de chances égales et de participer à la vie de la société au même titre que tout le monde. Je suis heureux que Shoppers Drug Mart et CARP participent à cette campagne à titre de partenaires et nous aident à propager cet important message dans la population », a déclaré le commissaire en chef Keith Norton.

Du 26 juillet au 9 août, les affiches seront exposées dans tous les magasins Shoppers Drug Mart de l'Ontario et du Canada. De plus, au cours de ces deux semaines, pendant lesquelles tombe sa Journée des personnes âgées le 31 juillet 2003, Shoppers Drug Mart distribuera un dépliant sur la discrimination fondée sur l'âge pour mieux faire comprendre au public ce qu'est l'âgisme et ses effets et encourager l'élimination des pratiques discriminatoires à l'endroit des personnes âgées dans notre société.

M. Arthur Konviser, principal vice-président des Affaires générales à Shoppers Drug Mart, a déclaré « Shoppers est fière de participer à une campagne de sensibilisation de la population à des questions sur les droits de la personne, questions qui ont des répercussions sur la vie quotidienne de notre clientèle âgée. Il est important de tous travailler de concert pour contrebalancer les mythes et les stéréotypes qui règnent dans notre société à propos des personnes âgées. En fait, c'est là une étape clé pour s'assurer que les personnes âgées sont traitées avec tout le respect et la dignité qu'elles méritent ».

« Dans toute la société, les mythes sur le vieillissement ont déjà de graves conséquences au chapitre de la discrimination. Or, le vieillissement de la population étant à l'heure actuelle sans précédent, il est d'autant plus impératif de remplacer ces mythes par la réalité. J'entends par là une vie saine et active pour tous les Canadiens, que ce soit en milieu de travail, dans le système de santé ou dans tous les secteurs intermédiaires », a ajouté Mme Judy Cutler, directrice des relations publiques  et des communications à CARP, l'Association for the Fifty-Plus (Canada)

Depuis quatre ans, l'âgisme et la discrimination fondée sur l'âge à l'endroit des personnes âgées est le thème central d'un projet de la Commission ontarienne des droits de la personne. La première étape de ce projet, lancé en 1999, Année internationale des personnes âgées, consistait à préparer un document de discussion, lequel fut suivi par des consultations dans toute la province à l'automne 2000. En juin 2001, la Commission a publié un rapport de consultation s'intitulant Il est temps d'agir : Faire respecter les droits des personnes âgées en Ontario. Le rapport fait état des inquiétudes exprimées pendant les consultations et comprend un certain nombre de recommandations à l'intention du gouvernement et de la collectivité sur les mesures à prendre. En juin dernier, la Commission a rendu publique sa Politique sur la discrimination fondée sur l'âge à l'endroit des personnes âgées, dans laquelle elle précise sa position par rapport à la discrimination à l'endroit des personnes âgées, en fonction des dispositions du Code.

Pour de plus amples renseignements sur l'âgisme et la discrimination fondée sur l'âge, veuillez contacter la Commission ontarienne des droits de la personne au 1-800-387-9080 ou CARP, l'Association for the Fifty-Plus (Canada) au 1-800-363-9736.

- 30 -