Language selector

Social Media Links FR


Facebook CODP Twitter CODP

Droits de la personne et éducation inclusive : maintien du lien

Page controls

Page content

Depuis 2009, la CODP travaille avec le ministère de l’Éducation pour donner suite aux changements structurels et stratégiques positifs énoncés dans l’entente relative à la sécurité dans les écoles, qui a changé la façon dont les écoles de l’Ontario gèrent les méthodes disciplinaires. Ce travail diminue l’effet disproportionné de certaines politiques et pratiques sur les élèves racialisés et handicapés, entre autres. Nous sommes heureux d’annoncer que toutes les dispositions de l’entente ont maintenant été mises en œuvre.

Cette année, nous avons aussi offert du soutien à tous les conseils scolaires de l’Ontario dans le cadre de la mise en œuvre de la Stratégie ontarienne d’équité et d’éducation inclusive du ministère. À mesure que l’année 2012 se poursuit, le gouvernement propose des modifications additionnelles pour traiter de l’intimidation fondée particulièrement sur la race, l’orientation sexuelle et l’identité sexuelle. Ces importants changements systémiques devraient contribuer à prévenir davantage la discrimination dans nos écoles.

Nous continuons de contribuer activement aux séances pédagogiques partout dans la province. Au cours de la dernière année, nous avons offert des formations ou prononcé des allocutions sur les droits de la personne à intervalles réguliers lors d’événements organisés par le ministère de l’Éducation, la Société de services éducationnels de l’Ontario, le Centre ontarien de prévention des agressions, les réseaux de la sécurité dans les écoles et les réseaux régionaux de l’équité et de l’éducation inclusive, ou directement dans les écoles et conseils scolaires de la province.

Module d’apprentissage électronique pour le personnel enseignant

La CODP collabore avec les fédérations d'enseignants pour élaborer un module d’apprentissage électronique pour le personnel enseignant et aide le ministère de l’Éducation à formuler des lignes directrices sur les droits de la personne et la discipline des élèves. Cela aidera les conseils scolaires et le personnel à identifier les éléments des politiques des conseils pouvant causer des problèmes sur le plan des droits de la personne.

Nous continuerons de former les éducateurs, de surveiller la conformité aux ententes relatives aux droits de la personne et de travailler avec le ministère de l’Éducation pour encourager la collecte de données sur les droits de la personne dans les écoles publiques de l’Ontario. Il s’agit d’un outil clé pouvant aider les gens à comprendre les préjudices et la discrimination, et les combattre.

British Columbia v. Moore

En mars 2011, la CODP est intervenue devant la Cour suprême du Canada dans l’affaire British Columbia v. Moore, dans laquelle un élève atteint d’une dyslexie grave alléguait qu’il avait été victime de discrimination parce qu’il n’avait pas reçu les mesures d’adaptation appropriées en milieu scolaire. Nous sommes intervenus dans cette cause pour nous assurer que le domaine des « services » dans les codes des droits de la personne soit interprété de façon libérale. Nous soutenions que les personnes qui requièrent des mesures d’adaptation pour satisfaire à leurs besoins ne devraient pas être pas tenues de démontrer qu’elles ont reçu un traitement moins favorable que les autres personnes nécessitant des mesures d’adaptation pour prouver qu’il y a eu discrimination. Au cours des prochaines années, nous continuerons d’accorder la priorité aux efforts en vue d’assurer que les élèves handicapés sont accommodés « sans qu’il y ait de préjudice injustifié »

Préparer la prochaine génération – transmettre directement notre message dans les écoles

En plus de chercher des solutions systémiques, nous sommes déterminés à travailler avec les écoles individuelles et groupes d’étudiants. Cette approche nous offre des occasions uniques de transmettre un message sur les droits de la personne aux décideurs de demain, et de nous renseigner personnellement sur les réalités auxquelles les étudiants font face aujourd’hui.

Au cours de la dernière année, nous avons collaboré avec des étudiants en étude des médias et étudiants d’autres programmes de l’école Parkdale Collegiate. Cela inclut la prestation de plusieurs séances de formation en classe sur les droits de la personne et le lancement de notre Projet des droits vivants durant une assemblée spéciale tenue à l’école Parkdale Collegiate.

Nous avons également établi des liens avec l’école Cedarbrae Collegiate, dans le cadre du MAG-TDSB Co-op Partnership, et servons actuellement de mentors à deux élèves de la 11e année. En plus de se familiariser avec les droits de la personne, ces élèves parlent de ce qu’ils apprennent à leurs amis et aux membres de leur famille, ce qui s’avère tout aussi important. Ce genre de réseautage personnel peut aussi faire en sorte que les droits la personne sont compris et promu, plutôt que de ne constituer que de belles paroles. Nous avons aussi accueilli 60 élèves de l’école Cedarbrae Collegiate au lancement de notre Politique sur les droits de la personne contradictoires, et continueront d’inclure des étudiants des programmes coopératifs à notre réseau sur les droits de la personne.

Book Prev / Next Navigation