Language selector

Social Media Links FR


Facebook CODP Twitter CODP

Aspects démographiques

Page controls

Page content

Les données statistiques sur les personnes âgées et la population vieillissante abondent. Les données démographiques particulièrement pertinentes aux questions en matière de droits de la personne qui touchent les personnes âgées font l’objet d’une discussion dans les pages qui suivent.

Un survol de la population vieillissante

Les données de Statistique Canada indiquent qu’en 1999, 12,4 % de la population canadienne et 12,5 % de la population de l’Ontario avait 65 ans ou plus[9]. Ces données indiquent en outre qu’en 1999, 22,75 % de la population canadienne avait entre 45 et 65 ans. En conséquence, en 1999, environ 35 % de la population avait 45 ans et plus. On estime qu’au cours des quatre prochaines décennies, le nombre d’Ontariens et d’Ontariennes de 65 ans ou plus va doubler.[10] Les tableaux suivants illustrent l’évolution de la composition de la population canadienne :

Ces données sont fournies à la date de publication. Pour des renseignements plus précis, consultez : Sources des données: Statistique Canada, Population selon l'année d'âge, par sexe, Recensement de 1996, cat. no. 95F0186XDB et Statistique Canada, Projections démographiques pour le Canada, les provinces et les territoires, cat. no. 91-52, en ligne: Santé Canada <http://www.hc-sc.gc.ca/seniors-aines/pubs/poster/seniors/page2f.htm>.

Ces données sont fournies à la date de publication. Pour des renseignements plus précis, consultez : Sources des données: Statistique Canada, Population selon l'année d'âge, par sexe, Recensement de 1996, cat. no. 95F0186XDB et Statistique Canada, Projections démographiques pour le Canada, les provinces et les territoires, cat. no. 91-52, en ligne: Santé Canada <http://www.hc-sc.gc.ca/seniors-aines/pubs/poster/seniors/page2f.htm>.

Sources des données: Statistique Canada, Population selon l'année d'âge, par sexe, Recensement de 1996, cat. no. 95F0186XDB et Statistique Canada, Projections démographiques pour le Canada, les provinces et les territoires, cat. no. 91-52, en ligne: Santé Canada <http://www.hc-sc.gc.ca/seniors-aines/pubs/poster/seniors/page2f.htm>.

Parallèlement, l’espérance de vie continue de marquer une progression constante. En 2021, l’espérance de vie d’une personne de 65 ans devrait avoir augmenté d’à peu près cinq ans par rapport à 1966[11]

La population âgée du Canada ne constitue pas un groupe homogène. Dans une perspective statistique élargie à tout le moins, les personnes de 65 à 74 ans ont plus d’affinités avec celles qui ont moins de 65 ans qu’avec celles de 85 ans et plus, tandis que les personnes de 75 à 84 ans semblent vivre une période de transition. Les personnes de 85 ans et plus, par contre, sont celles qui présentent le plus vraisemblablement les caractéristiques associées à la vieillesse. Cet aspect est particulièrement important compte tenu du fait que les personnes de 85 ans et plus forment le segment de la population âgée qui connaît l’expansion la plus rapide[12]. En conséquence, dans les discussions sur les questions relatives aux personnes âgées, il importe de se rappeler qu’il n’est pas toujours indiqué de faire de grandes généralisations et d’accorder un traitement identique à toutes les personnes de 65 ans et plus.

La proportion de personnes âgées (plus de 65 ans) par rapport aux Canadiens et Canadiennes en âge de travailler (de 25 à 65 ans), appelée le ‘ratio de dépendance des personnes âgées’, est une statistique qui influence les politiques fiscales du gouvernement et l’organisation des programmes gouvernementaux de sécurité sociale pour les personnes âgées. Le ratio de dépendance des personnes âgées a très peu varié de 1960 à aujourd’hui et devrait rester constant jusqu’en 2005, mais on prévoit qu’il augmentera abruptement après 2005, quand la génération des baby-boomers (personnes nées entre 1945 et 1965) commencera à atteindre l’âge de 65 ans[13]. Cette tendance a une grande portée du fait que la majorité des achats et des transferts gouvernementaux sont faits pour les Canadiens et Canadiennes de 65 ans ou plus, tandis que la majeure partie des impôts sont payés par les personnes en âge de travailler[14].

Niveaux de revenu des personnes âgées

En moyenne, les personnes âgées ont des revenus inférieurs à ceux des personnes de la plupart des autres groupes d’âge. Environ une personne âgée sur cinq au Canada a un faible revenu. En 1997, 19 % de la population canadienne de 65 ans et plus vivait en deça du seuil de faible revenu de Statistique Canada[15]. Les femmes âgées ont des revenus sensiblement plus faibles que leurs homologues masculins[16]. Les femmes âgées seules affichent un taux de pauvreté plus élevé. En prenant le seuil de faible revenu comme mesure de la pauvreté, on arrivait à un taux de pauvreté de 43,4 % chez les femmes seules de plus de 65 ans en 1995[17]. En 1997, environ la moitié des femmes âgées (49 %) vivaient avec un faible revenu[18].

La pauvreté chez les personnes âgées a connu un déclin dans les deux dernières décennies. Néanmoins, un grand nombre de personnes âgées vivent toujours sous le seuil de pauvreté.[19] Pour illustrer les difficultés financières vécues par certaines personnes âgées, des chiffres récents indiquent que le pourcentage de personnes âgées à Toronto qui ont recours aux banques alimentaires a plus que doublé depuis 1995[20]

Les personnes âgées et la population active

Une importante tendance s’est dessinée dans les dernières décennies avec la diminution de la participation des hommes de 55 à 64 ans au marché du travail. Entre 1976 et 1995, la proportion des hommes de cette catégorie qui occupaient un emploi est tombée de 74 % à 54 %, quoique ce chiffre ait légèrement augmenté dans les dernières années (à 56 %). Par opposition, la proportion de femmes de ce groupe d’âge faisant partie de la main-d’oeuvre rémunérée est en progression depuis le milieu des années 70. En 1998, 36 % des femmes de 54 à 65 ans avaient un emploi rémunéré, comparativement à 30 % en 1976.[21]

Quelques personnes âgées continuent de faire partie de la main-d’oeuvre rémunérée passé 65 ans. En 1998, 6 % de l’ensemble des personnes de 65 ans et plus occupaient un emploi, les hommes de ce groupe étant beaucoup plus susceptibles que les femmes âgées de travailler à l’extérieur du foyer. En 1998, 10 % des hommes âgés faisaient partie de la main-d’oeuvre rémunérée, comparativement à 3 % des femmes âgées. Un bon nombre des personnes âgées qui travaillent occupent un emploi à temps partiel (41 %) et 63 % des aînés actifs sont soit des travailleurs autonomes, soit des travailleurs familiaux non rémunérés.[22]

Les personnes âgées vivant en établissement

Contrairement aux idées fausses selon lesquelles de nombreuses personnes âgées vivent en établissement, la très grande majorité des personnes âgées, soit 93 % en 1996, vivaient dans un ménage privé. En 1996, l’autre groupe de 7 % vivaient dans un établissement. En 1996, 85 % de toutes les personnes vivant en établissement résidaient dans un foyer de soins spéciaux pour les personnes âgées et les malades chroniques, alors qu’un plus petit nombre résidaient dans un hôpital, un établissement religieux ou d’autres types d’établissements. Les personnes les plus susceptibles de vivre en établissement sont celles du groupe d’âge le plus avancé, plus particulièrement les femmes[23]

Cependant, les personnes âgées ont plus tendance que leurs cadets à être hospitalisées. Par exemple, en 1997, les personnes âgées étaient trois fois plus susceptibles d’être hospitalisées que les personnes de 45 à 64 ans. Les taux d’hospitalisation sont considérablement plus élevés chez les aînés d’âge avancé, les personnes de 75 ans et plus étant 70 % plus susceptibles que les personnes de 65 à 74 ans d’être hospitalisées cette même année. Les personnes âgées ont aussi tendance à demeurer beaucoup plus longtemps à l’hôpital que leurs cadets[24]. En ce sens, les personnes âgées sont de grands consommateurs des services hospitaliers.


[9] Sauf indication contraire, les statistiques proviennent du site web de Statistiques Canada, en ligne: Statistique Canada <http://www.statscan.ca>. La majorité des statistiques disponibles concernent la population canadienne et seulement quelques renseignements ont été ventilés par province. Cependant, comme rien ne laisse croire que les tendances en Ontario diffèrent sensiblement de celles observées pour l’ensemble du Canada, les statistiques canadiennes ont été utilisées aux fins de la rédaction du présent document en l’absence de statistiques ontariennes. Sauf indication contraire, les chiffres donnés concernent la population canadienne.
[10] P. Oreopoulos et F. Vaillancourt, Taxes, Transfers, and Generations in Canada: Who Gains and Who Loses from the Demographic Transition (Toronto, Institut C.D. Howe, juin 1998), en ligne: C.D. Howe Institute <http://www.cdhowe.org>.
[11] Tiré de M. Gunderson, Flexible Retirement as an Alternative to 65 and Out (Toronto, Institut C.D. Howe, mai 1998), p. 4, en ligne: C.D. Howe Institute <http://www.cdhowe.org> [ci-après Flexible Retirement], citant R.L. Brown, « Achieving Stability and Equity with Paygo Funding », Options politiques, septembre 1995, p. 21.
[12] Statistiques no 1 : Une population en croissance, tiré du site web de la Division du vieillissement et des aînés de Santé Canada, en ligne: Santé Canada <http://www.hc-sc.gc.ca/seniors-aines/pubs/factoids/fr/factoid.htm>.
[13] P. Oreopoulos et F. Vaillancourt, supra note 10, p. 4.
[14] Ibid., p. 5.
[15] Statistiques no 24 : Le nombre de personnes à faibles revenus diminue, note 12 ci-dessus.
[16] Par exemple, en 1995, les femmes canadiennes de 55 à 64 ans avaient un revenu moyen de 18 078 $ comparativement à 35 628 $ pour leurs homologues masculins, tandis que les femmes de 65 à 74 ans avaient un revenu moyen de 16 157 $ comparativement à 28 540 $ pour les hommes du même âge; tiré du site web de la Banque de données sur les politiques et les programmes touchant les aînés du Canada, en ligne: Gouvernement du Canada <http://www.sppd.gc.ca/statspack/french/income.html>.
[17] Tiré de S. Day, M. Young et N. Won, « The Civil and Political Rights of Canadian Women », Document de recherche préparé pour l’honorable Lois Wilson (printemps 1999), en ligne: Status of Women Canada <http://www.swc-cfc.gc.ca> citant le Conseil national du bien-être social, Profil de la pauvreté 1995 (Ottawa, Approvisionnements et Services Canada, 1997), p. 85.
[18] Statistiques no 25 : Faible revenu : différence entre les femmes et les hommes, note 12 ci-dessus.
[19] K.K. Lee, Urban Poverty in Canada: A Statistical Profile (Conseil canadien de développement social, avril 1999), p. 30, en ligne: Canadian Council on Social Development <http://www.ccsd.ca>.
[20] « Rent hikes are pushing pensioners to the limit », The Toronto Star, 29 avril 2000. Les hausses de loyer et la pénurie de logements à prix abordable ont été tenues en grande partie responsables de cette tendance.
[21] Statistiques no 19 : Diminution de l’emploi chez les hommes de 55 à 64 ans, supra note 12.
[22] Statistiques no 18 : Encore au travail, supra note 12.
[23] Statistiques no 12 : La vie en établissement, supra note 12.
[24] Statistiques no 47 : L’hospitalisation des aînés, supra note 12. 

 

 

Book Prev / Next Navigation