Language selector

Social Media Links FR


Facebook CODP Twitter CODP

Pêcher sans crainte : Rapport de suivi de l’Enquête sur les agressions contre les pêcheurs canadiens d’origine asiatique

Page controls

Page content

Points saillants du rapport

Le présent rapport se propose de déterminer les progrès réalisés par 22 organismes ontariens à la suite des engagements qu’ils avaient pris dans le cadre de l’Enquête sur les agressions contre les pêcheurs canadiens d’origine asiatique de la Commission ontarienne des droits de la personne (la « Commission »). Il est possible de dégager des pratiques exemplaires de ces engagements. En outre, la Commission a surveillé d’autres incidents, dont on trouve une description dans le présent rapport.

Ce qui suit constitue les points saillants de certaines activités entreprises avant et pendant la saison de pêche 2008, activités qui procédaient souvent des engagements pris dans le cadre de l’enquête.

  • La Police provinciale de l’Ontario et la police de la région de York (« PRY ») ont intensifié leur présence dans des zones clés qui avaient été précédemment le théâtre d’incidents. 
  • De nombreux élèves du cycle élémentaire et secondaire ont été sensibilisés aux crimes haineux et aux attaques contre les pêcheurs. 
  • Une campagne d’affichage de la police de la région de York et de la Police provinciale de l’Ontario informait les pêcheurs de toutes origines qu’ils pouvaient « Pêcher sans crainte » et leur donnait des conseils de sécurité. 
  • La Ontario Federation of Anglers and Hunters a fait savoir à ses membres qu’ils avaient le droit de ne pas faire l’objet de harcèlement, indépendamment de leur race. Elle a aussi déclaré que ses membres ne devaient pas faire justice eux-mêmes s’ils étaient témoins d’une infraction à la loi ou d’un acte de harcèlement, mais qu’ils devaient prévenir les autorités. 
  • Le 8 juin 2008, la police de la région de York, la Ville de Georgina, la Police provinciale de l’Ontario et le ministère des Richesses naturelles ont organisé à Georgina la première journée « Safe Shores Fishing and Information ». L’objectif : accueillir à nouveau sur les bords du lac Simcoe à l’occasion du début de la saison de pêche tous les pêcheurs, en particulier ceux appartenant aux communautés canado-asiatiques. 
  • Des clubs de pêche et de chasse comptant de nombreux membres canado-asiatiques ont organisé des séminaires (s’intitulant « Pêcher sans crainte ») pour expliquer les règlements de pêche provinciaux et discuter des moyens existant pour éviter de se faire harceler ou agresser (arrêter de pêcher ou quitter le bord de l’eau, par exemple) et se procurer de l’aide en téléphonant à la police au 9-1-1. 
  • Le ministère des Richesses naturelles (« MRN »), en collaboration avec le personnel de la Commission, a lancé un programme de formation sur le profilage racial et les plaintes se fondant sur la race pour les agents de conservation et les gardiens de parc. 
  • La Ville de Georgina a formé un comité de la diversité et de l’égalité qui a l’intention d’élaborer un protocole sur la manière dont une municipalité peut traiter les problèmes de racisme. 
  • La Cité de Kawartha Lakes a adopté une motion pour devenir membre de la Coalition canadienne des municipalités contre le racisme et la discrimination. 
  • Dans son programme de formation sur les crimes haineux à l’intention des policiers, la police de la région de York a introduit des exemples sur les attaques contre les pêcheurs. 
  • Le ministère de l’Éducation a commencé à préparer du matériel comportant des exemples sur les attaques contre les pêcheurs et une discussion sur le racisme et les activités fondées sur la haine qui seront portés au programme d’études.
  • Le ministère du Procureur général (« MPG ») a accepté d’offrir à 70 procureurs de la Couronne un programme de sensibilisation sur la poursuite relative aux crimes haineux. 
  • La Commission et le MPG examinent des propositions portant sur la mise sur pied d’une vaste campagne de marketing social axée sur la sensibilisation à la violence inspirée par la haine. 

Également disponible en coréen, en vietnamien et en chinois simplifié et traditionnel
Disponible dans des médias substituts sur demande

Book Prev / Next Navigation