Language selector

Social Media Links FR


Facebook CODP Twitter CODP

Lettre au maire de Kenora au sujet de la réconciliation avec les Autochtones

Page controls

Page content

Le 30 mars 2017

Monsieur le Maire David Canfield
Bureau du maire
1, rue Main S
Kenora (Ontario)  P9N 3X2

Monsieur le Maire,

Nous vous remercions d’avoir pris le temps de nous rencontrer le 15 février, à Kenora. 

Comme vous le savez, nous avons rencontré divers membres de la communauté autochtone locale au Ne-Chee Friendship Centre, visité la prison de Kenora et parlé au Grand chef du Traité 3, Francis Kavanaugh.  Au cours de ces visites, nous avons été mis au courant des défis que rencontrent les membres des communautés autochtones dans les domaines de l’éducation, du bien-être de l’enfance, des services policiers, des services correctionnels et du logement. Un des thèmes récurrents que nous relevés pendant nos rencontres était le besoin de renforcer la coopération entre les institutions gouvernementales, y compris la ville de Kenora, et les communautés autochtones. 

Lors de mes rencontres précédentes avec des représentants de la communauté autochtone, nous avions parlé de la question de l’emplacement de la maison d’hébergement d’urgence dirigée maintenant par le Ne-Chee Friendship Centre, qui se trouve actuellement dans les locaux de la Circonscription sanitaire du Nord-Ouest. Je sais qu’il est préférable que cette maison d’hébergement se trouve au centre-ville du point de vue du Ne-Chee Friendship Centre, mais que l’emplacement proposé a nécessité un changement de zonage qui a été rejeté à une très faible majorité par un vote du conseil municipal l’année dernière. Il ressort de notre discussion à ce sujet qu’il s’agit d’une question compliquée et sensible, mais elle constitue clairement une source de friction entre la ville et les membres de la communauté autochtone.

Au cours de nos discussions sur ce sujet, j’ai mentionné le guide de la CODP intitulé : Dans la zone : Logement, droits de la personne et planification municipale, qui décrit les grandes lignes des responsabilités des municipalités dans le domaine du logement de la perspective des droits de la personne. Le guide contient des renseignements sur les divers outils légaux à la disposition des municipalités et cite des exemples de pratiques exemplaires qui peuvent aider des planificateurs municipaux, des conseillers municipaux, des chefs du service du logement, des conseils d'administration de district des services sociaux et d’autres intervenants à surmonter l’opposition des quartiers fondée sur des stéréotypes et promouvoir des logements sans discrimination. Nous serions prêts à dispenser une formation supplémentaire sur ce sujet aux membres de votre conseil municipal et à votre personnel, si vous le souhaitez.

Je suis sûre que vous comprenez l’importance de la réconciliation avec les communautés autochtones pour l’avenir de votre ville et de la région. En effet, j’ai été témoin d’efforts prometteurs de réconciliation à l’échelon local. Je vous encourage à poursuivre les efforts que vous avez déployés dans cette direction et à envisager d’autres mesures proactives. Nous nous tenons à votre entière disposition à cet égard si vous avez besoin de la participation de la CODP, quelle qu’elle soit.   

Je vous prie d’agréer, Monsieur le Maire, l’assurance de ma haute considération.

La commissaire en chef,
Renu Mandhane, B.A., J.D., LL.M.
Commission ontarienne des droits de la personne

c. c.  Le Grand chef Francis Kavanaugh, Grand Conseil du Traité no 3

L’honorable Chris Ballard, ministre du Logement et ministre responsable de la Stratégie de réduction de la pauvreté

L’honorable David Zimmer, ministre des Relations avec les Autochtones et de la Réconciliation

Patti Fairfield, directrice exécutive, Ne-Chee Friendship Centre

Commissaires de la CODP