Language selector

Social Media Links FR


Facebook CODP Twitter CODP

La discrimination fondée sur l'âge et les services de santé (fiche)

Page controls

Page content

Aux termes du Code des droits de la personne de l'Ontario, les personnes âgées ont le droit d'être à l'abri de la discrimination en matière de services de santé. Ce droit s'applique aux services et aux établissements de soins de santé, y compris les hôpitaux, les cliniques, les centres d'accès aux soins communautaires, les établissements de soins de longue durée, les programmes de soins à domicile er de soins de santé.

Certaines attitudes dans le système de services de santé peuvent influer sur le niveau ou la qualité des services offerts aux personnes âgées. Malheureusement, il arrive que l'on estime, à tort, que les personnes âgées épuisent les ressources des services de santé, ou encore qu'il faut plus de temps ou d'efforts pour leur dispenser des services. Le système médical a peut-être tendance à normaliser les troubles de santé des personnes âgées, c'est-à-dire à présumer qu'un trouble de santé est normal pour une personne de cet âge et qu'il n'y a donc pas lieu de le traiter comme on le ferait pour une personne plus jeune.

Les personnes âgées ont droit au même niveau et à la même qualité de services de santé que tous les autres membres de la société et les attitudes négatives à l'égard des personnes âgées et les fausses idées au sujet du vieillissement ne devraient pas entraver l’exercice de ce droit.

La discrimination fondée sur l'âge en matière de soins de santé et d'autres services peut résulter de critères d'âge qui sont discriminatoires. De plus, la Cour suprême du Canada a clairement établi que les personnes responsables des services de santé et d'autres services publics doivent prendre des mesures actives pour s'assurer que les personnes défavorisées peuvent bénéficier de ces services de manière égale. Les installations et les services doivent donc être conçus dès le départ de manière à favoriser l'intégration et l'accès universels, par exemple, en veillant à ce qu'une clinique soit accessible aux personnes âgées et aux personnes handicapées. Il faut aussi tenir compte des besoins particuliers dans tous les aspects de la prestation des services, par exemple en faisant appel à des techniques appropriées pour communiquer avec les clients âgés ou en offrant des services d'interprétation gestuelle pour les patients hospitalisés.

Les fournisseurs de services doivent porter une attention particulière aux obstacles auxquels font face certains groupes de personnes âgées. Par exemple, les personnes âgées qui ne parlent ni anglais ni français peuvent avoir davantage de difficulté à s'informer sur les soins de santé ou à communiquer avec les fournisseurs de soins; des services tenant compte du contexte culturel ou religieux peuvent être particulièrement importants pour certains groupes; les gais, les lesbiennes et les personnes bisexuelles qui sont âgés peuvent avoir de la difficulté à faire reconnaître leurs relations dans les établissements de soins de longue durée.