Language selector

Social Media Links FR


Facebook CODP Twitter CODP

Conclusions préliminaires : Commission d'enquête sur les agressions contre des pêcheurs canadiens d'origine asiatique

Page controls

Page content

Contexte

Au cours de l’été et de l’automne 2007, plusieurs incidents ont été signalés dans le sud et le centre de l’Ontario au cours desquels des pêcheurs canadiens d’origine asiatique ont été agressés physiquement ou verbalement. Dans plusieurs de ces incidents, des insultes racistes ont été proférées. La Commission ontarienne des droits de la personne (ci après « la Commission ») s’est montrée très préoccupée par ces rapports.

Conformément au mandat qui lui a été assigné en vertu du Code des droits de la personne de l’Ontario (ci-après « le Code ») et aux termes duquel elle se doit d’enquêter relativement aux incidents ou aux situations entraînant des tensions ou des conflits et de mettre en œuvre des programmes destinés à aborder ces problèmes, la Commission a créé, le 2 novembre 2007, une Commission d’enquête sur les agressions contre des pêcheurs canadiens d’origine asiatique. Les objectifs de cette commission d’enquête sont les suivants :

  • en apprendre davantage sur la nature de ces incidents afin de déterminer s’ils constituent ou non des actes de nature systémique;
  • aider les personnes concernées et les orienter vers des ressources appropriées;
  • encourager les collectivités et les organismes gouvernementaux responsables à trouver un moyen de résorber la tension et les conflits;
  • chercher des solutions possibles; et
  • sensibiliser le public au racisme et au profilage racial.

En partenariat avec la Metro Toronto Chinese and Southeast Asian Legal Clinic (MTCSALC), la Commission a mis en place une ligne téléphonique d’urgence et un sondage en ligne afin de recueillir des renseignements de la part de victimes ou de témoins d’incidents et d’orienter les personnes concernées vers les ressources communautaires et gouvernementales appropriées afin qu’elles reçoivent un soutien accru. Des services d’interprétation étaient disponibles en mandarin, cantonais, vietnamien et coréen. La ligne téléphonique d’urgence et le sondage en ligne étaient accessibles du 7 novembre au 6 décembre 2007.

Ces conclusions préliminaires ont pour but de rendre compte des résultats obtenus suite à la mise en place de la ligne téléphonique d’urgence et du sondage en ligne. Elles formeront la base des actions qu’entreprendra la Commission relativement aux enjeux mis en évidence.

La Commission d’enquête a reçu 34 dépositions en provenance du sud et du centre de l’Ontario, notamment de collectivités situées dans les régions d’Aurora et de Richmond Hill, d’Ottawa et du Lac Huron. Cela étant, la majorité des dépositions provenaient des trois régions suivantes : Lac Simcoe, Peterborough et les écluses du canal Rideau, qui sont toutes des régions populaires pour les gens du pays comme pour les touristes qui affectionnent les sports aquatiques et notamment la pêche. Certaines dépositions émanaient de Canadiens d’origine asiatique victimes de harcèlement et d’agressions à caractère raciste alors qu’ils pêchaient ou étaient occupés à d’autres activités. Plusieurs dépositions émanaient de personnes habitant dans les collectivités où des incidents ont été signalés; certaines de ces personnes s’inquiétaient d’une recrudescence du racisme dans leur collectivité, tandis que d’autres mettaient l’accent sur des questions relatives à la protection de l’environnement. Un grand nombre d’entre elles exprimaient des sentiments désobligeants et discriminatoires à l’égard des Canadiens d’origine asiatique.

La Commission n’a pas enquêté sur les dépositions reçues. Ces constatations préliminaires n’ont pas pour but de tirer des conclusions quant à la fréquence avec laquelle les pêcheurs canadiens d’origine asiatique font face à une certaine hostilité ou sont victimes d’agressions. Elles ne devraient donc pas être lues comme cela. Elles ne devraient pas non plus servir de point de départ pour élaborer des hypothèses concernant les caractéristiques ou l’attitude d’une collectivité en particulier, quelle qu’elle soit. Du point de vue de la Commission, une seule agression à caractère raciste contre un pêcheur canadien d’origine asiatique constituerait une grande source d’inquiétude. Au vu de la gravité de certaines des agressions signalées, et de leur effet sur la communauté canadienne d’origine asiatique, la Commission accorde la plus haute importance à ces événements.

La Commission aimerait remercier les personnes qui l’ont aidée dans le cadre de cette commission d’enquête, que ce soit en faisant une déposition ou en faisant profiter la Commission des renseignements et des conseils qu’elles étaient en mesure de donner. La Commission aimerait remercier tout particulièrement la MTCSALC pour sa contribution inestimable à cette commission d’enquête.

Book Prev / Next Navigation