Language selector

Social Media Links FR


Facebook CODP Twitter CODP

Publication du rapport sur la première année de la charte de projet collective en matière de droits de la personne

Page controls

Mars 21, 2012

Page content

Toronto– Un rapport sur la première année des activités entreprises dans le cadre de la charte de projet collective avec la Commission ontarienne des droits de la personne (CODP) a été publié aujourd’hui par le service de police de Windsor (SPW), la Commission de services policiers de Windsor (CSPW) et le Collège de police de l’Ontario (CPO).

Lancée en février 2011, l’initiative triennale regroupe des représentants du SPW, de la CSPW, du CPO et de la CODP qui travaillent ensemble pour identifier des problèmes relatifs aux droits de la personne. Le projet élaborera des initiatives visant à prévenir et à éliminer le racisme et autres formes de discrimination dans les politiques d’emploi du SPW et la prestation des services policiers par le SPW.

Pendant cette première année, quatre sous comités ont été établis pour régler les quatre domaines de préoccupation : recrutement, sélection, promotion et rétention, responsabilisation, liaison avec le public et l’accommodement (par exemple, répondre aux besoins des personnes handicapées).

Voici quelques unes des questions qui ont été examinées :

  • Améliorer la représentation communautaire au sein du SPW, élargir les efforts de recrutement dans la collectivité pour rejoindre les communautés sous représentées et veiller à ce que les procédures d’avancement du service soient justes et équitables pour tous les membres.
  • Établir une politique en matière de droits de la personne qui fait en sorte que les activités, politiques, procédures, directives et descriptions des postes civils et assermentés du SPW et de la CSPW comprennent des éléments qui focalisent et respectent le Code des droits de la personne de l’Ontario.
  • Recueillir des données sur les plaintes internes et externes au motif des droits de la personne et élaborer des normes de gestion du rendement qui respectent les initiatives de changement de la charte de projet.
  • Augmenter le savoir en matière de droits de la personne par le truchement de la formation et de l’éducation.

Al Frederick, chef intérimaire du service de police de Windsor, a dit : « Le service de police de Windsor est fermement décidé à travailler avec la Commission ontarienne des droits de la personne, la Commission de services policiers de Windsor et le Collège de police de l’Ontario pour assurer que ses services policiers et ses pratiques d’emploi sont justes, équitables et impartiaux. »

« Cette charte de projet est sans doute l’initiative de changement la plus importante que la Commission de services policiers de Windsor ait entreprise. Notre objectif est de transformer la culture organisationnelle des services policiers et d’assurer que notre service au public et la façon dont nous traitons les gens qui travaillent pour nous respectent et suivent les principes du Code des droits de la personne de l’Ontario », a affirmé Eddie Francis, président, Commission de services policiers de Windsor.

Bill Stephens, directeur intérimaire du Collège de police de l’Ontario a pour sa part déclaré : « L’augmentation du savoir en matière de droits de la personne est une partie importante du travail associé à la charte de projet. Le Collège de police de l’Ontario est ravi d’y contribuer en élaborant des programmes de formation axés sur les droits de la personne pour tous les employés. »

La commissaire en chef des droits de la personne Barbara Hall a déclaré : « Je suis ravie des progrès réalisés à ce jour. Les résultats de la première année démontrent la volonté des cadres supérieurs d’apporter un changement positif dans le domaine des droits de la personne et révèlent ce que nous pouvons accomplir en travaillant de façon concertée pour éliminer les questions et préoccupations destructrices en matière de droits de la personne qui nous affectent tous. » Les médias sont invités à se rendre au Mackenzie Hall Cultural Centre de 16 h à 18 h pour entendre le vice-président de la CSPW, Toni Scislowski, le chef intérimaire du SPW, Al Frederick, le directeur adjoint du CPO, Jon Schmidt, et la commissaire en chef de la CODP, Barbara Hall. Des entrevues seront accordées après les propos.

Human Rights Project Charter Annual Report (PDF) Disponible en anglais seulement.

     

    - 30 -

    Afroze Edwards
    Agent principal des communications
    Communications et gestion des questions d’intérêts
    afroze.edwards@ohrc.on.ca
    (416) 314-4528

    Sergent Brett Corey
    Agent de relations avec les médias, service de police de Windsor
    519-255-6700 ext.4250
    bcorey@police.windsor.on.ca