Language selector

Social Media Links FR


Facebook CODP Twitter CODP

La police de Toronto célèbre l'achèvement de l'initiative conjointe de Charte de projet en matière de droits de la personne

Page controls

Mai 17, 2010

Page content

Pour publication immédiate

Communiqué de presse les services policiers de Toronto (SPT)

Toronto - Une initiative conjointe de grande envergure entre les services policiers de Toronto (SPT), la Commission de services policiers de Toronto (CSPT) et la Commission ontarienne des droits de la personne (CODP), qui vise à apporter des changements institutionnels destinés à combattre le racisme et la discrimination, s'achève aujourd'hui. Une cérémonie marquant l'achèvement du projet se déroule aujourd'hui à 11 h 50 au St. Lawrence Hall, à Toronto.

Le maire de Toronto David Miller sera le conférencier principal.

L'initiative d'élaboration d'une Charte de projet en matière de droits de la personne, lancée en 2007, répond au besoin de résoudre les plaintes pour atteinte aux droits de la personne par la police qui étaient portées devant le Tribunal des droits de la personne de l'Ontario. Le projet, qui s'est étalé sur trois ans, a fait participé un groupe de travail formé de membres du personnel de chacun des trois organismes. Il avait pour tâche d'examiner les questions d'atteinte aux droits de la personne dans les politiques d'emploi et la prestation des services policiers. En particulier, le groupe de travail s'est penché sur les procédés de recrutement, de sélection, de promotion et de fidélisation, les stratégies d'apprentissage des policiers, ainsi que les politiques en matière de reddition de comptes et de sensibilisation. Une série de stratégies ciblant chaque domaine a été mise au point. Les partenaires conviennent que grâce à des efforts de recherche, d'analyse, de dialogue et d'échange d'idées, des progrès réels ont été accomplis dans tous ces domaines.

Le chef William Blair a affirmé : « Ce projet unique en son genre a permis au service de police de Toronto d'apprendre comment fournir ses services d'une manière juste, équitable et sans discrimination, et répondre mieux aux besoins des collectivités qu'il dessert. Je suis sûr que les relations que nous avons établies dans le cadre de ce partenariat seront durables et que nous continuerons à travailler de concert à la prestation de services policiers de qualité à tous les habitants de Toronto. »

Alok Mukherjee, président de la Commission de services policiers de Toronto, déclare quant à lui : « Nous sommes fiers de cette charte de projet et de la collaboration grâce à laquelle nous avons instauré des relations de travail productives avec la Commission ontarienne des droits de la personne. Nos efforts, dans le cadre de ce projet conjoint, permettront au service de police de Toronto de continuer à fournir des services policiers efficaces, responsables et sensibles aux besoins de la collectivité. Les avantages retirés de ce projet se feront sentir sans aucun doute pendant de nombreuses années. »

La commissaire en chef Barbara Hall a ajouté : « Je suis ravie des nombreux bons résultats qu'a produits ce projet de partenariat unique en son genre et des mesures constructives que le service de police de Toronto et la Commission de services policiers de Toronto ont prises pour répondre aux préoccupations concernant les droits de la personne. Même s'il y a encore du travail à faire, ce projet illustre parfaitement comment des partenariats de ce genre peuvent aider à créer une culture des droits de la personne au sein d'un organisme. »

Les interviews auront lieu après les discours.

George Christopoulos, Public Information Unit for the Ontario Human Rights Commission

- 30 -

Afroze Edwards
Agent principal des communications
Communications et gestion des questions d’intérêts
afroze.edwards@ohrc.on.ca
(416) 314-4528