Language selector

Social Media Links FR


Facebook CODP Twitter CODP

La prochaine génération s’exprime

Page controls

Page content

 

Un journaliste étudiant parle des règlements municipaux sur les logements locatifs

« Nous commençons maintenant à voir la Commission opérer un équilibre des pouvoirs entre les façons dont les municipalités ont traditionnellement composé avec les pensions de famille, les établissements de soins résidentiels et la réglementation sur les logements locatifs.

(…)

Les règlements municipaux sur les logements locatifs, comme celui qui a été adopté récemment à Waterloo, ont de lourdes répercussions sur nous, les étudiants. Il sera désormais illégal de cibler les étudiants de manière particulière dans un règlement municipal.

(…)

Personne ne veut voir Northdale péricliter davantage, pas plus que nous ne voulons voir d’autres quartiers de la ville devenir des ghettos étudiants. Le défi est de réglementer le marché du logement locatif sans en exclure qui que ce soit. »

Source : Sam Nabi, Imprint (université de Waterloo), le 16 mars 2012

« Ce ne sont pas des questions sans importance. Les urbanistes peuvent soit se concentrer sur les droits de la personne, soit les ignorer au détriment du bien-être de la société. »

Source : Sam Nabi, Imprint (université de Waterloo), le 16 mars 2012

 

« Nous pourrions éliminer le racisme et les mauvais traitements que reçoivent les gens partout dans le monde si seulement nous pensions à donner une autre chance aux gens que nous croyons différents de nous. » – Sujeththan, 9e année

 

« Si vous voyez quelqu'un subir de l'intimidation ou du harcèlement, essayez de l'aider en tentant d'y mettre fin. » – Sujeththan, 9e année

 

« Je crois que le Code des droits de la personne est très utile. Il tente d'éliminer la discrimination autant que possible afin que personne ne se sente exclu en raison de sa race, de sa couleur ou de sa religion. » – Nicolas, 9e année

 

« Je crois que tous les hommes et femmes devraient avoir les mêmes droits. » – Tenzin, 9e année

 

« L'histoire du S.S. St. Louis nous rappelle la lutte de 937 Juifs et les nombreux sacrifices qu'ils ont faits pour monter à bord du navire qui devait les mener à la liberté. Je crois que ces Juifs à bord du S.S. St. Louis se sont sentis abandonnés, négligés et rejetés (…) Le Canada doit se rappeler du passé et réfléchir à ce qui s'est produit quand ce navire est venu au pays et que ses passagers lui ont demandé de les aider et d'assurer leur liberté. » – Chimme, 9e année

 

« Nous n'aurions pas besoin de prisons parce que personne n'aurait de raison de commettre un crime. » – Obediah, 10 ans

« Les gens vivraient plus longtemps et inventeraient de nouvelles choses parce qu'ils auraient plus de temps libre vu qu'il n'y aurait pas de guerre ni de conflits. » –  Emet, 9 ans

« Moins de personnes avec un handicap intellectuel seraient sans abri. » – Obediah, 10 ans

 

« Dans quelques années, j'aimerais que la connaissance des droits de la personne augmente chez les jeunes. Je crois que si les jeunes sont plus conscients de leurs droits, bon nombre des problèmes que l'on observe actuellement se feront nettement moins présents. » – Diriye, 20 ans

 

« Connaître mes droits m'a aidé dans ma vie en me permettant de savoir ce qui est acceptable et ce qui ne l'est pas en ce qui concerne la discrimination. Je sais aussi ce que m'apporte ma citoyenneté canadienne, et j'utilise cela à mon avantage chaque jour. » – Tracy

 

« Je m'appelle Gasira, et pour moi les droits de la personne signifient l'égalité pour tous et la paix d'esprit. Je ne crains pas de chercher un emploi ou de sortir parce que je sais que mes droits me protègent contre toute forme de discrimination. » – Gasira, 14 ans

 

« Pour moi les droits de la personne veulent dire l'égalité de tous. Ça signifie que l'on peut pratiquer sa religion ou exprimer sa culture ouvertement, sans craindre de commentaire de qui que ce soit. Ça veut dire que tous sont égaux, et que personne n'est supérieur aux autres. » – Luula, 17 ans

Book Prev / Next Navigation