Language selector

Social Media Links FR


Facebook CODP Twitter CODP

expression de l’identité sexuelle

«Expression de l’identité sexuelle» fait référence aux caractéristiques extérieures, aux comportements, à l’apparence, au style vestimentaire et aux autres façons grâce auxquelles une personne s’exprime et les autres perçoivent son genre.[1]



[1] Feuillet de renseignements du Trans Lobby Group http://translobbygroup.ca/?q=content/bill-c-279-fact-sheet

 

La CODP sollicite des commentaires sur les nouveaux motifs protégés par le Code, l’identité sexuelle et l’expression de l’identité sexuelle

Avril 24, 2013

Toronto – Un nouveau sondage lancé aujourd’hui par la Commission ontarienne des droits de la personne (CODP) sollicite les commentaires du public sur les définitions des nouveaux motifs d’« identité sexuelle » et d’« expression de l’identité sexuelle », qui ont été ajoutés en juin 2012 comme motifs de discrimination en vertu du Code.

Les droits vivants, l’identité sexuelle et l’expression de l’identité sexuelle

Des personnes racontent leur propre histoire et décrivent les défis auxquels elles sont confrontées en raison de leur identité sexuelle ou de l’expression de celle-ci. Découvrez également les principales étapes qui ont mené à l’intégration de l’identité sexuelle et de l’expression de l’identité sexuelle à la législation sur les droits de la personne.

Politique sur la prévention du harcèlement sexuel et du harcèlement fondé sur le sexe - Sommaire (fiche)

Dans le Code des droits de la personne de l’Ontario (le Code), le harcèlement sexuel est le « fait pour une personne de faire des remarques ou des gestes vexatoires lorsqu’elle sait ou devrait raisonnablement savoir que ces remarques ou ces gestes sont importuns ». Dans certaines circonstances, un incident isolé peut être assez grave pour constituer du harcèlement sexuel. Le harcèlement fondé sur le sexe est un type de harcèlement sexuel.

Le harcèlement sexuel dans le domaine du logement (fiche)

Le Code affirme que toute personne a le droit de vivre dans son logement sans être harcelée par le propriétaire ou son mandataire ou un occupant du même immeuble pour des raisons fondées sur sexe. Comme les locateurs se trouvent dans une position d'autorité, qu'ils ont accès aux appartements et qu'ils détiennent souvent des renseignements personnels sur les locataires, ceux-ci peuvent se sentir menacés s'ils sont sexuellement harcelés. C'est particulièrement le cas des personnes à faible revenu, des personnes racialisées, des gais et lesbiennes, des personnes handicapées et d'autres personnes identifiées dans le Code qui font parfois l'objet de harcèlement sexuel.

Pages

Subscribe to RSS - expression de l’identité sexuelle