Language selector

Social Media Links FR


Facebook CODP Twitter CODP

Principaux thèmes

Page controls

Page content

Le thème dominant des observations reçues par la Commission portait sur l’ampleur de l’incidence des services de transport en commun sur la vie des Ontariens et des Ontariennes. Les transports publics – ou les lacunes en ce domaine – touchent profondément la vie de milliers d’Ontariens et Ontariennes. La capacité d’utiliser des transports en commun est un facteur essentiel en matière de travail et d’éducation. Elle peut également avoir de grandes conséquences pour ceux et celles qui ont besoin d’obtenir des services de santé ou d’autres services essentiels dispensés par le gouvernement. Pour bien des personnes, elle constitue la différence essentielle entre une existence solitaire et isolée et la pleine participation à la vie de la collectivité. Sans transports accessibles, l’emploi, l’éducation et la vie communautaire demeurent hors de portée de trop nombreuses personnes. La contribution que toutes ces personnes pourraient apporter à leur collectivité est perdue. D’autre part, les formules de transports en commun qui existent peuvent parfois porter atteinte à la dignité, la sécurité et l’autonomie des usagers. Pour nombre d’Ontariens et Ontariennes, le manque d’options en matière de transports en commun accessibles et respectant la dignité des usagers est une source constante de frustration.

La réalisation d’un système accessible de transport en commun exigera des changements d’importance. Certains changements nécessiteront de grands investissements de ressources et il faudra du temps pour les mettre en oeuvre. D’autres peuvent se faire rapidement, facilement et à peu de frais. Ce qui manque, ce n’est pas la connaissance des problèmes, ni même des solutions. Toutes les parties sont d’accord sur le but ultime : un système qui est accessible, qui est intégré dans la mesure du possible, qui respecte pleinement les droits et la dignité des personnes ayant un handicap, des personnes âgées et des familles ayant de jeunes enfants, et qui offre des services parallèles appropriés à ceux et celles qui ne peuvent utiliser les services réguliers même les plus accessibles. Ce dont on a besoin maintenant, ce sont une entente et une direction résolue en matière de normes d’accessibilité, la volonté de les mettre en oeuvre et les ressources pour le faire.

La consultation a aussi indiqué clairement que les améliorations dans les services accessibles de transport en commun ne peuvent se faire que par une approche fondée sur le partenariat. Les transports publics constituent un domaine complexe, auquel participent plusieurs paliers de gouvernement, des entreprises privées, des organismes non gouvernementaux et des bénévoles. Toutes les parties doivent collaborer pour faire des services accessibles de transport une réalité en Ontario. Aucun de ces secteurs ne peut à lui seul faire les changements nécessaires.

Book Prev / Next Navigation