Language selector

Social Media Links FR


Facebook CODP Twitter CODP

Commissaires de la CODP : 2015-2016

Page controls

Page content

Renu Mandhane, commissaire en chef

Ancienne directrice générale du programme de droits de la personne internationaux de la faculté de droit de l’Université de Toronto, Renu Mandhane possède une maîtrise en droits de la personne internationaux de l’Université de New York et son expertise à ce chapitre est reconnue. Membre du comité canadien de Human Rights Watch, Mme Mandhane a comparu devant la Cour suprême du Canada et les Nations Unies. Elle a également formé des juges canadiens et étrangers par l’entremise de l’Institut national de la magistrature du Canada. Mme Mandhane a travaillé au sein de plusieurs organisations canadiennes et internationales pour faire progresser les droits de la personne des femmes, et représenté des survivantes de violence conjugale et sexuelle et des personnes purgeant des peines de ressort fédéral. Elle a été nommée commissaire en chef de la CODP en octobre 2015.

Ruth Goba

Ruth Goba est avocate de profession et a travaillé au Canada et à l’étranger sur des questions liées aux droits économiques et sociaux, en se penchant tout particulièrement sur les droits des femmes. Avant de rejoindre la CODP, Mme Goba a travaillé au sein d’une ONG en Inde dans le domaine des droits des femmes au logement, à la terre, à la propriété et à la succession, ainsi qu’avec le rapporteur spécial des Nations Unies sur le droit à un logement adéquat. À son retour au Canada, elle a travaillé avec le Centre pour les droits à l’égalité au logement (CERA), un organisme de défense des droits de la personne voué au droit au logement et à l’élimination de la pauvreté. De 2007 à 2009, elle a été directrice générale du CERA.

Mme Goba a également travaillé en cabinet privé, se consacrant avant tout aux questions de discrimination fondée sur la race, le sexe et le handicap dans les secteurs de l’emploi et de l’éducation. Elle a siégé au conseil de l’Association nationale Femmes et Droit (ANFD) et a été membre du comité juridique du Fonds d’action et d’éducation juridiques pour les femmes. Elle a donné des cours sur les droits des personnes handicapées à l’Université Ryerson. Mme Goba est également membre du Conseil d’administration du Centre d’assistance juridique en matière de droits de la personne.

Nomination : du 5 octobre 2006 au 31 décembre 2017

Commissaire en chef intérimaire : du 28 février 2015 au 30 octobre 2015

Mary Gusella

Mary Gusella a été commissaire en chef de la Commission canadienne des droits de la personne, présidente canadienne de la Commission mixte internationale du Canada et des États-Unis, membre de la Commission de la fonction publique, présidente de l’Agence de promotion économique du Canada atlantique, ainsi que présidente-directrice générale de la Société d’expansion du Cap-Breton. Elle a en outre été membre et présidente du conseil de l’Institut d’administration publique du Canada et membre du comité consultatif du Musée canadien des droits de la personne. Mme Gusella est membre du Barreau du Haut-Canada et de la Commission internationale de juristes – section canadienne. Titulaire d’un certificat de l’Institut canadien des valeurs mobilières, elle est bachelière des universités de Toronto et d’Ottawa. Mme Gusella est également membre du Conseil d’administration du Centre d’assistance juridique en matière de droits de la personne.

Nomination : du 24 février 2016 au 24 novembre 2017

Raja Khouri

Raja Khouri est président de l’Institut canado-arabe, un groupe de réflexion qu’il a cofondé en 2011. M. Khouri est cofondateur du Canadian Arab-Jewish Leadership Dialogue Group et consultant international en développement organisationnel et en renforcement des capacités.

Par le passé, M. Khouri a travaillé au sein de divers gouvernements et organismes de la société civile, notamment le Groupe de travail communautaire pour la lutte contre les crimes haineux (pour le procureur général et le ministre de la Sécurité communautaire et des Services correctionnels de l’Ontario), la table ronde de la Stratégie d’équité et d’éducation inclusive du ministère de l’Éducation, le comité consultatif communautaire de l’organisme Pride Toronto et le Couchiching Institute on Public Affairs. Il a également occupé les fonctions de coprésident à la défense des intérêts au sein de Human Rights Watch Canada. Il a été président de la Fédération canado-arabe dans la période qui a suivi les événements du 11 septembre 2001.

Au début de sa carrière, M. Khouri a été cadre supérieur au sein de la CIBC et exercé des fonctions de conseil en gestion en Europe et au Moyen-Orient. Il a organisé et présidé des colloques, donné et animé des conférences, accordé de nombreux entretiens aux médias et exprimé ses vues dans les colonnes de plusieurs revues et grands quotidiens canadiens. Il est l’auteur de l’ouvrage Arabs in Canada: Post 9/11.

Nomination : du 20 septembre 2006 au 31 décembre 2016

Fernand Lalonde

Fernand Lalonde a quitté la fonction publique fédérale pour prendre sa retraite en 2001, après y avoir occupé de nombreux postes, notamment celui de secrétaire général du Conseil national mixte, de directeur général du service des appels et des enquêtes de la Commission de la fonction publique du Canada et de directeur des ressources humaines à Parcs Canada.

M. Lalonde a été président de l’Association canadienne de la gestion du personnel des services publics. Il offre actuellement des services de conseil en matière de relations syndicales-patronales, de règlement des différends et des conflits, d’évaluations du milieu de travail, de formation et de mentorat des cadres.

Nomination : du 18 mai 2005 au 31 décembre 2016

Julie Lee

Julie Lee, avocate spécialisée dans le droit de la famille, exerce actuellement à St. Thomas (Ontario). Elle a été l’auxiliaire du juge Iacobucci de la Cour suprême du Canada en 1999-2000. Avant d’entreprendre ses études de droit, Mme Lee a travaillé comme éducatrice, administratrice et militante au sein du mouvement contre la violence.

Elle est la cofondatrice d’un programme de foyers d’hébergement dans le comté de Huron et l’ancienne directrice générale du centre pour femmes maltraitées de London (Ontario). Elle a également milité en faveur de l’égalité et de la dignité des ménages homosexuels.

Nomination : du 8 septembre 2009 au 7 mars 2018

Larry McDermott

Membre de la Première Nation de Shabot Obaadjiwan, Larry McDermott a derrière lui 28 ans de carrière dans la politique municipale en Ontario et a notamment été le premier président du Forum rural de la Fédération canadienne des municipalités (FCM).

Il est actuellement directeur général de Plenty Canada, un organisme sans but lucratif consacré à la protection de l’environnement et à la création de collectivités en bonne santé, et membre de la Commission sectorielle des sciences naturelles, sociales et humaines de la Commission canadienne pour l’UNESCO.

Nomination : du 8 septembre 2009 au 7 mars 2016

Errol Mendes

Juriste, professeur et auteur de plusieurs ouvrages, Errol Mendes a été conseiller auprès d’une série de sociétés, gouvernements et groupes de la société civile, ainsi qu’auprès des Nations Unies. Ses travaux d’enseignement, de recherche et de conseil portent sur la gouvernance dans les secteurs public et privé, la résolution des conflits, le droit constitutionnel, le droit international et les lois et politiques en matière de droits de la personne. Il a rédigé ou dirigé onze publications de premier plan traitant de ces sujets et a piloté des projets de résolution de conflits, de gouvernance et de justice en Chine, en Thaïlande, en Indonésie, au Brésil, au Salvador et au Sri Lanka.

Depuis 1979, M. Mendes a enseigné dans des facultés de droit de tout le pays, notamment celles de l’Université de l’Alberta, à Edmonton, de l’Université Western Ontario, à London, et de l’Université d’Ottawa, où il est professeur depuis 1992. Il a récemment effectué un séjour à la faculté de droit de Harvard en tant que chercheur invité.

Nomination : du 8 septembre 2009 au 7 mars 2018

Fiona Sampson

Fiona Sampson est directrice générale de The Equality Effect, un organisme sans but lucratif qui utilise le droit en matière des droits de la personne pour transformer la vie des femmes et des filles. Mme Sampson a travaillé comme avocate auprès de la CODP et comme directrice du contentieux au Fonds d’action et d’éducation juridiques pour les femmes (FAEJ). Elle a plaidé en de nombreuses occasions devant la Cour suprême du Canada, dans des affaires de droits à l’égalité où elle représentait des ONG de défense des femmes. Elle a travaillé comme juriste-conseil pour divers organismes, notamment le Conseil autochtone ontarien sur la justice, le Réseau d’action des femmes handicapées du Canada (RAFH), Education Wife Assault et l’Ethiopian Muslim Relief and Development Association.

Mme Sampson, qui a signé de nombreux articles sur les droits à l’égalité des femmes et sur les droits des femmes handicapées, possède un doctorat en droit de l’égalité féminine, décerné par la faculté de droit Osgoode Hall de l’Université York.

Nomination : du 8 septembre 2009 au 7 mars 2016

Bhagat Taggar

Bhagat S. Taggar a mis ses excellents services au service de la profession d’ingénieur, de l’éducation, de la fonction publique et des droits de la personne. Il est ingénieur accrédité au Royaume-Uni et ingénieur en Ontario. En tant qu’ingénieur principal dans la capitale du Zimbabwe (pendant les deux années qui ont suivi l’indépendance), il a gagné l’admiration du président du Parlement pour son travail de conseiller auprès de coopératives agricoles.

Avant d’arriver au Canada en janvier 1983, M. Taggar était ingénieur en Angleterre et conseiller municipal et régional. Il a également travaillé au sein de plusieurs organismes publics en Angleterre. Au Canada, il a travaillé dans des domaines techniques hautement spécialisés, en tant que professeur de collège et président du comité consultatif en électronique (Electronics Advisory Committee) au Collège Centennial. Il a également été propriétaire, fondateur et président d’un collège privé d’enseignement professionnel.

Pour son militantisme, M. Taggar a été classé par le Toronto Star parmi les personnes les plus influentes de la communauté torontoise (édition du 15 octobre 1992). Il a présidé de nombreux organismes communautaires, comme Panorama India et le Canadian Council of South Asians. Il a reçu la Médaille du jubilé de la Reine en reconnaissance de ses services et a été président de la Commission d’assurance-emploi pour Scarborough.

Au sein de la CODP, M. Taggar joue un rôle actif dans des enjeux clés, comme les troubles mentaux et les dépendances, la suppression des obstacles liés à l’« expérience canadienne » dans l’emploi et la gouvernance des droits de la personne.

Nomination : du 18 mai 2005 au 31 décembre 2015

Maggie Wente

Maggie Wente est associée au cabinet d’avocats Olthius Kleer Townshend LLP qui représente les Premières Nations et les fournisseurs de services, sociétés et organismes dirigés par des Premières Nations au Canada. Mme Wente est l’ancienne présidente et l’actuelle vice-présidente de l’organisme Aboriginal Legal Services of Toronto. Elle est fréquemment invitée à s’exprimer lors de conférences et devant des étudiants en droit sur des questions juridiques touchant les Autochtones. Elle encadre des étudiantes et des étudiants en droit d’origine autochtone et participe souvent à des tables rondes à la faculté de droit de l’Université de Toronto.

Nomination : du 5 octobre 2006 au 31 décembre 2015

Book Prev / Next Navigation