Language selector

Social Media Links FR


Facebook CODP Twitter CODP

Le projet du service de police de Windsor franchit le cap des deux ans

Page controls

Page content

À mesure que les collectivités de l’Ontario évoluent et prennent de l’expansion, les organisations qui leur procurent des services doivent s’adapter pour combler de nouveaux besoins. Ces dernières années, la CODP a élaboré une approche relative au changement organisationnel en matière de droits de la personne afin d’aider les organisations à éliminer les préjugés et la discrimination, et à devenir plus inclusives et plus aptes à pleinement respecter et faire valoir la dignité, la valeur et les droits de tous.

En mars 2013, la CODP s’est jointe au service de police de Windsor (SPW), à la Commission des services policiers de Windsor et au Collège de police de l’Ontario pour célébrer le deuxième anniversaire de leur collaboration. Dans le cadre de ce projet triennal, lancé en février 2011, les quatre organisations ont pour objectifs de cerner, d’éliminer et de prévenir toute discrimination au sein du service de police de Windsor, tant sur le plan de l’emploi que des services à la collectivité.

Les partenaires examinent les politiques et programmes existants, et élaborent des stratégies qui permettront de résoudre les préoccupations existantes ou potentielles en matière de droits de la personne. Les points saillants de la deuxième année incluent :

  • un recensement en milieu de travail au SPW en 2012
  • un programme de sensibilisation ethnique et culturelle destiné aux adolescents issus de diverses cultures, pour les intéresser à faire carrière dans le maintien de l’ordre
  • une liste de contrôle des directives en matière de droits de la personne pour vérifier les aspects liés aux droits de la personne et veiller à ce que toutes les directives soient conformes au Code des droits de la personne de l’Ontario
  • des consultations communautaires en janvier et mai 2012 sur les droits de la personne et le maintien de l’ordre
  • un service d’interprétation par téléphone dans plus de 200 langues
  • un recours accru au site Web et aux médias sociaux afin de promouvoir les communications en plusieurs langues et l’engagement envers les initiatives de promotion des droits de la personne et de la diversité
  • l’embauche d’un étudiant chargé d’inspecter le niveau d’accessibilité du quartier général du service de police de Windsor
  • l’élaboration d’une nouvelle politique et d’une nouvelle procédure sur la prise en compte des droits de la personne
  • des séances de formation sur les principaux droits de la personne, l’accommodement, l’examen des politiques et la conception inclusive pour les membres du projet.

Je pense qu’il est important de reconnaître que, dans notre travail – dans le domaine des droits de la personne –, on ne connaît pas de victoires triomphales. [O]n se contente des applaudissements. Ce que je veux dire par là, c’est que c’est déjà fantastique d’obtenir de petits succès. Je le dis, parce que je sais que le travail que nous accomplissons ici permet petit à petit de réduire en poussière les obstacles, stéréotypes et autres barrières que les personnes mais aussi la société ont créés. Comme je le répète souvent, et c’est vrai sur tous les lieux de travail, nous sommes un microcosme de la société, et c’est pourquoi les attentes sociétales font partie des attentes organisationnelles.

- Andre Goh, directeur de l’unité de gestion de la diversité, service de police de Toronto
Pas de victoires triomphales — visez les petits succès

 

Book Prev / Next Navigation