Language selector

Social Media Links FR


Facebook CODP Twitter CODP

Affaires autochtones : des droits de la personne à la vérité et à la réconciliation

Page controls

Page content

Il faut aborder les questions de droits fondamentaux des Autochtones en Ontario. La CODP cherche à obtenir les commentaires de membres de la communauté autochtone sur les questions de droits de la personne qui les concernent. Par exemple, notre comité d’orientation sur les affaires autochtones établit des relations et développe nos connaissances de manière à ce que nous élargissions nos activités.

Nous sommes fiers de notre partenariat avec la Commission de vérité et réconciliation du Canada (CVR). La CVR a été créée par suite de la Convention de règlement relative aux pensionnats indiens de 2007. Elle a pour mandat d’informer toute la population canadienne sur ce qui s’est passé au cours des 150 années d’existence des pensionnats, de guider et d’inspirer un processus de réconciliation s’appuyant sur une compréhension et un respect mutuels. En 2012, Barbara Hall a été nommée témoin honoraire de la CVR, et nous avons collaboré à la tenue de certains événements importants.

En juin 2012, Barbara Hall et les commissaires Maggie Wente et Larry McDermott ont animé une séance à « The Meeting Place », une rencontre intergénérationnelle régionale de deux jours. Animé par une coopérative d’organisations autochtones et de soutien, cet événement visait à « encourager le respect, l’éducation et l’engagement à l’égard du système des pensionnats indiens ». Au cours d’une séance intitulée Droits de la personne en Ontario : des droits à la réconciliation, nous avons fourni de l’information sur le Code des droits de la personne, le système ontarien des droits de la personne, et la façon dont la CODP peut jouer un rôle dans la réconciliation. Nous avons demandé aux gens de poursuivre la conversation avec nous, en nous faisant connaître d’autres façons de favoriser la réconciliation et le respect pour les peuples autochtones de l’Ontario.

En août 2012, la CODP a établi un partenariat avec la CVR pour présenter l’événement Shared Perspectives, An Evening of Reconciliation dans le cadre du festival Planet IndigenUS au Centre Harbourfront de Toronto. Cet événement a mis en vedette le président de la CVR, le juge Murray Sinclair, des performances de danseurs et de tambourinaires des communautés autochtone et noire, et un dialogue d’auteurs entre les écrivains-conteurs Itah Sadu et Richard Wagamese, animé par la journaliste Shelagh Rogers.

Cet événement a étendu la conversation sur la réconciliation entre les communautés autochtones et d’autres communautés canadiennes racialisées.

Le groupe est photographié en présence de la ceinture wampum de la chaîne d’alliance échangée avec les Britanniques en juillet 1764 lors du Congrès du traité de Niagara. De gauche à droite : Melvin McLeod, chef des ressources humaines, Première Nation de Nipissing; Barbara Hall; Maurice Switzer, directeur des communications, Union of Ontario Indians; Nancy Potvin, chef de programme, North Bay Indian Friendship Centre; Fred Bellefeuille, directeur des services juridiques, Union of Ontario Indians.
Photo de Priscilla Goulais

Barbara Hall a participé aux discussions sur les questions de droits de la personne touchant les Premières Nations au siège social de l’Union of Ontario Indians situé dans la Première Nation de Nipissing près de North Bay. De gauche à droite : Melvin McLeod, chef des ressources humaines, Première Nation de Nipissing; Barbara Hall; Maurice Switzer, directeur des communications, Union of Ontario Indians; Nancy Potvin, chef de programme, North Bay Indian Friendship Centre; Fred Bellefeuille, directeur des services juridiques, Union of Ontario Indians.

Le groupe est photographié en présence de la ceinture wampum de la chaîne d’alliance échangée avec les Britanniques en juillet 1764 lors du Congrès du traité de Niagara. En acceptant le Wampum et les nombreux présents et promesses de la Couronne du Canada, les peuples autochtones de la région des Grands Lacs ont donné leur accord à la Proclamation royale de 1763, qui leur reconnaissait le statut de nations, de peuples ayant des droits inhérents. Ces droits font l’objet d’une mention précise à l’article 35 de la Constitution du Canada.

Book Prev / Next Navigation