Language selector

Social Media Links FR


Facebook CODP Twitter CODP

NON au harcèlement sexuel et au harcèlement fondé sur le sexe

Page controls

Page content

Une élève du secondaire n’obtient pas la note de passage pour sa dissertation parce qu’elle a refusé les avances sexuelles de son enseignant. Une travailleuse d’usine a refusé plusieurs fois les rendez-vous de son contremaître et voit soudain ses heures de travail réduites. Une mère seul soutien de famille est expulsée de son logement parce qu’elle refuse d’avoir des relations sexuelles avec son locateur.

Ces faits ne datent pas d’il y a 50 ans – ils se sont passés, comme tant d’autres, tout récemment. Même si la loi est tout à fait claire, bien des gens ne saisissent pas que le harcèlement sexuel n’est pas acceptable dans nos milieux de travail, nos écoles et nos lieux d’habitation. Le harcèlement sexuel et le harcèlement fondé sur le sexe se manifestent souvent en raison d’un déséquilibre de pouvoirs entre la personne qui harcèle et celle qui est harcelée. Nous pouvons toutes et tous en être victimes, quels que soient nos antécédents sur le plan social, économique ou ethnique.

Bien que le harcèlement soit souvent subtil, il y a encore de nombreux cas flagrants de harcèlement contre des femmes, et plus rarement, des hommes. La technologie du 21e siècle a même créé de nouvelles façons de harceler – Internet et les médias sociaux sont en effet devenus des armes privilégiées.

Voilà pourquoi la Commission a lancé sa politique nouvellement révisée Politique sur la prévention du harcèlement sexuel et du harcèlement fondé sur le sexe. Cette politique aborde le harcèlement sexuel et le harcèlement fondé sur le sexe dans les domaines de l’emploi, du logement et de l’éducation. Elle indique comment le Code protège contre le harcèlement et suggère des mesures pratiques de prévention.

La politique aborde aussi le harcèlement fondé sur le sexe – comme des propos et des conduites à l’endroit d’une personne en raison de son sexe. Le harcèlement fondé sur le sexe sert souvent à renforcer les rôles masculins et féminins traditionnels. Dans bien des cas, il ressemble au harcèlement homophobe.

Le harcèlement sexuel et le harcèlement fondé sur le sexe peuvent avoir de graves répercussions et être particulièrement dommageables pour les jeunes.

La Commission fera connaître cette nouvelle politique partout en Ontario, afin de bien faire comprendre que non seulement c’est immoral de s’adonner au harcèlement sexuel et au harcèlement fondé sur le sexe – mais que c’est également illégal.

 

Book Prev / Next Navigation