Language selector

Social Media Links FR


Facebook CODP Twitter CODP

8. Autres méthodes

Page controls

Page content

Il y a d’autres façons, outre le dépistage des drogues et de l’alcool, de composer avec les questions de santé et de sécurité en milieu de travail. Plusieurs autres facteurs dont la fatigue et le stress peuvent causer des incidents au travail. De nombreuses organisations mènent des activités à risque élevé de façon sécuritaire, sans adopter de politique de dépistage des drogues ou de l’alcool[81]. Comme nous l’avons indiqué précédemment, les employeurs devraient utiliser les méthodes les moins intrusives d’évaluation de l’affaiblissement des facultés et de l’aptitude au travail.

Au moment de déterminer quelle est la meilleure façon de régler les questions de sécurité, les employeurs devraient songer à adopter des approches de rechange qui n’ont pas d’effet discriminatoire[82]. Par exemple, les PAE peuvent aider les personnes ayant une dépendance à l’alcool ou aux drogues, mais aussi aider les employés à composer avec le stress qui mène parfois à la dépendance. Les programmes de sensibilisation aux drogues et de promotion de la santé peuvent également prévenir les problèmes avant qu’ils ne se manifestent, en s’attaquant à leurs causes.

Parmi les solutions de rechange au dépistage figurent :

  • l’utilisation ou l’élaboration de tests de rendement qui peuvent évaluer l’affaiblissement des capacités cognitives ou psychomotrices liées aux parties intégrales du poste
  • la formation des superviseurs ou d’autres membres du personnel afin qu’ils reconnaissent les conduites pouvant nuire à la sécurité au travail, y compris
  • les signes de consommation d’alcool ou de drogues
  • l’exécution de contrôles aléatoires
  • l’observation et la planification de vérifications
  • la surveillance par les pairs.

[81] Mechanical Contractors Assn Sarnia, 2013, supra, note 29, au par. 141.

[82] Le critère à trois volets d’établissement d’une exigence de bonne foi inclut la prise en compte des facteurs non exhaustifs suivants :  si l’organisation a cherché des solutions de rechange qui n’ont pas d’effets discriminatoires; les raisons pour lesquelles des solutions de rechange viables n’ont pas été mises en œuvre; si l’organisation peut atteindre ses buts légitimes d’une façon moins discriminatoire; si la norme est bien conçue pour garantir l’obtention de la qualité requise sans imposer de fardeau indu aux personnes auxquelles elle s’applique, etc. Meiorin, supra, note 6, au par. 65.

Book Prev / Next Navigation