Language selector

Social Media Links FR


Facebook CODP Twitter CODP

Commentaires généraux sur les uniformes

Page controls

Page content

Certains restaurants soulignent la valeur des uniformes et des codes vestimentaires dans l’optique de promouvoir leur enseigne, de maintenir une apparence professionnelle et homogène, de distinguer le personnel des clients, et de répondre aux préoccupations en matière de santé et de sécurité (chaussures antidérapantes, réduction des risques d’accident en lien avec les bijoux et absence de cheveux dans les aliments). Il s’agit là de motifs commerciaux légitimes, à condition que ces exigences n’aient pas de répercussion discriminatoire au regard du Code.

Certaines entreprises possédant de multiples enseignes ont remarqué qu’une ou plusieurs d’entre elles prévoyaient déjà un code vestimentaire essentiellement similaire pour l’ensemble des membres du personnel. Néanmoins, quelques-unes ont pu identifier des possibilités de mise à jour de leurs politiques afin de les rendre plus inclusives.

Un petit nombre d’entreprises ont déclaré leur intention de demander l’avis du personnel à propos des codes vestimentaires et en tenir compte. Cette démarche positive peut contribuer à réduire les préoccupations. Toutefois, les employé(e)s n’ont pas toujours les mêmes besoins en vertu du Code, et sont touché(e)s de différentes manières par les exigences en matière de code vestimentaire. Les employeurs doivent prendre des mesures proactives pour rendre leurs politiques aussi inclusives que possible et instaurer des processus de gestion des demandes d’adaptation aux besoins en vertu du Code, et pour répondre aux plaintes liées au code vestimentaire.

Les entreprises ont fait état d’un degré variable de souplesse et de choix proposé à leur personnel en matière de tenue vestimentaire, par exemple :

  • Choix de la tenue par les membres du personnel, qui doivent respecter des lignes directrices générales en termes de couleur et de style.
  • Vêtements achetés dans le commerce parmi une liste d’options préconisées.
  • Association de la garde-robe personnelle et de vêtements d’entreprise.
  • Tenue presque entièrement fournie par l’entreprise.

Les entreprises peuvent prévoir des exigences en matière de tenue vestimentaire et de toilette afin que les membres du personnel respectent l’image de marque de l’enseigne et/ou atteignent leurs objectifs professionnels. Toutefois, elles doivent avoir conscience que plus leurs exigences sont normatives, plus elles risquent de créer des obstacles pour les membres du personnel, par exemple :

  • Sexualisation ou assujettissement des femmes à des normes différentes.
  • Répercussions discriminatoires fondées sur la croyance religieuse (restrictions du port des bijoux, hommes rasés de près, cheveux dissimulés ou port d’un couvre-chef), l’expression de l’identité sexuelle ou l’orientation sexuelle.
  • Exclusion des femmes enceintes, qui ne peuvent plus porter l’uniforme ou le style de haut ou de pantalon prescrit.

Book Prev / Next Navigation