Language selector

Social Media Links FR


Facebook CODP Twitter CODP

La mutilation génitale féminine (MGF) : Questions et réponses (fiche)

Page controls

Page content

Qu'est-ce que la mutilation génitale féminine?

La mutilation génitale féminine (MGF) se rapporte aux pratiques qui comprennent l'ablation des organes génitaux de la femme.  Elle englobe le sunnah (saignement du clitoris), l'excision (l'ablation du clitoris ou d'une partie des petites, voire des grandes lèvres) et l'infibulation (l'ablation du clitoris, des petites et des grandes lèvres qui sont ensuite cousues).

La MGF est une pratique traditionnelle qui se poursuit depuis des siècles. Il y a plusieurs mythes qui sont à la base de cette pratique. La MGF est liée à l'inégalité des sexes, enracinée dans les structures politiques, sociales, culturelles et économiques des sociétés qui la pratiquent.  Elle reflète une discrimination dont sont victimes les femmes tant dans la vie publique que privée.

La MGF n'est pas une pratique religieuse. C'est une pratique culturelle qui est passée d'une génération à l'autre et qui vise à contrôler la sexualité des jeunes femmes.  La MGF est douloureuse et a des conséquences sur la santé, la sexualité et la qualité de vie de celles qui la subissent.  La mutilation est un acte de violence à l'égard de la fillette qui conditionnera sa vie de femme adulte.

Pourquoi le canada participe-t-il à un effort international pour mettre fin à la pratique de la mgf?

De nombreuses femmes au Canada viennent de régions et de pays où la MGF se pratique, et plusieurs d'entre elles vivent en Ontario.

La pratique de la MGF viole les droits des femmes et des fillettes.

Quelle est la relation entre la mgf et les droits de la personne?

Les droits de l'enfant et de la femme sont protégés par plusieurs instruments internationaux incluant la Déclaration universelle des droits de l'Homme, la Convention des Nations Unies sur l'élimination de toutes les formes de discrimination à l'égard des femmes, la Convention relative aux droits de l'enfant et la Charte africaine des droits de l'homme et des peuples.

Selon le Code des droits de la personne de l'Ontario, toute femme et fillette a droit au respect de leur dignité humaine et de leur intégrité physique et à ne pas être assujettie à des pratiques nocives en raison de son sexe.

Quels sont mes droits et responsabilités?

La pratique de la MGF est interdite au Canada.

Si vous avez subi la MGF ou si vous êtes d'une région ou d'un pays où la MGF se pratique, vous avez le droit de ne pas subir de discrimination et de ne pas être traitée injustement par votre employeur, vos collègues, ni par votre enseignant ou enseignante.

Si vous avez subi la MGF, vous avez le droit de recevoir les soins et traitements médicaux appropriés de votre médecin ou des fournisseurs de soins de santé.