Language selector

Social Media Links FR


Facebook CODP Twitter CODP

La discrimination fondée sur l'âge et les transports en commun (fiche)

Page controls

Page content

Aux termes du Code des droits de la personne de l'Ontario, les fournisseurs de services de transport en commun ont la responsabilité légale de s'assurer que les réseaux de transport en commun sont accessibles à tous les Ontariens et Ontariennes.

De nombreuses personnes âgées ont besoin de services de transport en commun pour se rendre au travail et à leurs rendez-vous chez le médecin, pour faire le marché, pour prendre part à des activités de loisirs et pour rendre visite à leurs parents et amis. Un accès insuffisant aux transports en commun peut entraîner l'isolement des personnes âgées et les empêcher de participer à la vie de leur collectivité.

Il arrive souvent que des personnes âgées ayant un handicap, en particulier des handicaps liés au vieillissement comme les troubles respiratoires, cardiaques ou cognitifs, ne soient pas admissibles aux services parallèles de transport adapté.

Les travaux de la Commission portant sur l'accessibilité des transports en commun ont également révélé qu'il reste encore beaucoup à faire pour améliorer l'accessibilité des réseaux réguliers de transport en commun. Il faudrait par exemple ajouter des rampes d'accès, des ascenseurs et des escaliers roulants et améliorer ceux qui existent, augmenter le nombre d'autobus à plancher surbaissé et dispositif élévateur, utiliser des revêtements de sol de couleurs vives et contrastantes et améliorer les moyens visuels et sonores pour annoncer les arrêts ou communiquer d'autres messages. Dans certains cas, tout ce qu'il faut pour que le réseau de transport en commun respecte davantage les besoins des personnes âgées, c'est que l'on fasse preuve d'une plus grande sensibilité à leur égard, par exemple, en s'assurant qu'une personne âgée a eu le temps de s’asseoir avant de remettre le véhicule en marche.

Les services de transport en commun devraient être faciles d'accès et ils devraient tenir compte des besoins des personnes âgées, des personnes handicapées et des familles ayant de jeunes enfants. Dans un rapport de consultation intitulé Les droits de la personne et les services de transport en commun en Ontario, publié en avril 2002, la Commission recommande aux fournisseurs de services de transport en commun et au gouvernement un certain nombre de mesures qui pourraient contribuer à réaliser cet objectif.