Language selector

Social Media Links FR


Facebook CODP Twitter CODP

La définition des tâches du prochain chef ou de la prochaine chef de police de Toronto

Page controls

Page content

Le 3 novembre 2014

Monsieur Alok Mukherjee
Président, Commission de services policiers de Toronto
40, rue College
Toronto (Ontario)  M5G 2J3

Monsieur,

Je vous remercie de m’offrir la possibilité de participer au débat important sur la définition des tâches du prochain chef ou de la prochaine chef de police de Toronto et les attentes à son égard.

La Commission ontarienne des droits de la personne est consciente que le changement organisationnel en matière de droits de la personne est un processus de longue haleine. Le prochain chef ou la prochaine chef du service de police de Toronto devra relever les nombreux défis qui menacent actuellement les droits de la personne et, inévitablement, de nouveaux défis se poseront. Dans ce contexte, même si de nombreuses compétences et qualités seront requises chez le prochain chef ou la prochaine chef de police et que de nombreuses questions générales retiendront son attention, nous pensons que les points suivants sont essentiels du point de vue des droits de la personne.

Compétences/qualités recommandées :

  • Avoir fait preuve de dévouement, de perspicacité, d’engagement et de responsabilité pour mettre en œuvre le changement organisationnel en matière de droits de la personne dans tous les aspects des services policiers
  • Posséder une solide compréhension des obstacles rencontrés par les diverses communautés et de la vulnérabilité particulière de ces populations à l’égard de services policiers et dans la société en général
  • Avoir fait preuve d’une solide expérience et d’un sens aigu du leadership en travaillant et en s’engageant auprès de diverses communautés d’une manière respectueuse des droits de la personne pour prévenir la criminalité, garantir la sécurité du public et des agents et gagner la confiance du public
  • Aborder la sécurité publique d’une manière qui valorise un véritable travail de « police communautaire » et qui met l’accent sur le maintien de la paix, la résolution des problèmes, la prévention de la criminalité, l’élimination des obstacles entre la police et la collectivité, le recours à de nouvelles approches constructives pour gérer certaines infractions ou certains contrevenants, et la participation des citoyens à ces activités policières et à d’autres encore
  • Avoir fait preuve de leadership dans la promotion d’un modèle proactif de police communautaire axé sur le respect des droits pour améliorer la confiance du public et renforcer la coopération avec la police
  • Faire preuve de tact et posséder d’excellentes compétences en relations interpersonnelles et en communication en vue d’engager une discussion ouverte sur les droits de la personne et d’intégrer les droits de la personne dans le langage quotidien de la police
  • Être en mesure d’établir et de maintenir des partenariats mutuellement constructifs en vue de mettre en œuvre le changement en matière de droits de la personne dans les services policiers.

Attentes :

Nous attendons des progrès sur les questions liées aux droits de la personne, notamment sur les points suivants :

Profilage racial

Poursuite des efforts en vue d’éliminer le profilage racial

  • Élaboration et mise en œuvre intégrale des recommandations du rapport PACER
  • Reconnaissance des défis et des obstacles qui subsistent et prise de conscience du point de vue des communautés faisant l’objet de nouvelles formes virulentes de profilage racial
  • Respect et mise en œuvre intégrale de la lettre et de l’esprit de la politique sur les contacts communautaires de la CSPT

Santé mentale

Élaboration et mise en œuvre intégrale des recommandations formulées par l’honorable Frank Iacobucci dans son examen indépendant de l’usage de force létale par le service de police de Toronto

  • Coopération avec les partenaires communautaires en faveur de la promotion des droits de la personne
  • Poursuite de la collaboration et de la consultation avec la CODP et d’autres partenaires communautaires en vue de renforcer l’efficacité de la police, la confiance du public, la responsabilisation et le respect de la loi
  • Volonté d’entreprendre des enquêtes et des consultations publiques et indépendantes sur des questions importantes liées aux droits de la personne, notamment en matière de santé mentale et de profilage racial.

La CODP salue les mesures importantes mises en place à ce jour sous la direction du chef Blair pour promouvoir les droits de la personne au sein du SPT. Nous sommes prêts à fournir au nouveau chef ou à la nouvelle chef ainsi qu’à la Commission de services policiers toute l’aide possible pour promouvoir les droits de la personne dans le cadre des activités internes et externes du service de police de Toronto.

Veuillez agréer, Monsieur, l’expression de mes sentiments les meilleurs.

La commissaire en chef,
Barbara Hall, BA, LL.B, Ph. D. (hon.)