Language selector

Social Media Links FR


Facebook CODP Twitter CODP

4. Collaboration avec les comités

Page controls

Page content

Les comités sont habituellement au cœur des activités municipales de lutte contre le racisme et la discrimination. Souvent, la formation de comités et leur bonne direction sont ce qui fait la différence entre la réussite et l’échec.

L’encadré 8 contient certaines règles élémentaires à respecter pour assurer l’efficacité d’un comité. Toutefois, les comités municipaux qui décident de s’attaquer aux problèmes de racisme et de discrimination doivent habituellement avoir l’appui d’au moins un représentant élu pour avoir une influence réelle dans la municipalité. Grâce à l’appui d’un représentant élu, il est plus facile d’obtenir un soutien administratif et l’engagement de l’administration municipale. De plus, il est ainsi possible de supprimer de nombreux obstacles qui nuisent à l’obtention d’une reconnaissance publique et d'une aide.

ENCADRÉ 8 : Pour assurer l’efficacité d’un comité

  • Avoir comme membres des représentants de la collectivité, du milieu politique et de l’administration
  • Mettre à contribution des personnes motivées
  • Chercher à recruter des personnes aux bagages différents (compétences, habiletés
    et expérience)
  • Définir clairement les rôles, les responsabilités ainsi que le processus décisionnel
  • Établir des objectifs stratégiques
  • Faire rapport auprès du conseil municipal et bâtir une relation avec celui-ci
  • Fournir des rapports d’étape à la collectivité

Pour les comités, il est particulièrement difficile de faire en sorte que leurs membres restent motivés. Le plan PMAR décrit à l’encadré 7 est, parmi d’autres, une façon d’agir sur ce problème. L'établissement des buts, des objectifs et des activités à l’aide du PMAR devrait garantir l'efficacité du comité.

Book Prev / Next Navigation