Language selector

Social Media Links FR


Facebook CODP Twitter CODP

Promouvoir les droits fondamentaux des personnes âgées

Page controls

Juin 13, 2002

Page content

Pour publication immédiate 


Toronto - La Commission ontarienne des droits de la personne a publié aujourd'hui sa Politique sur la discrimination fondée sur l'âge à l'endroit des personnes âgées. Ce document examine en profondeur la discrimination fondée sur l'âge sous l'angle des protections actuellement garanties par le Code des droits de la personne. La Politique a été élaborée dans le but d'aider le public et le personnel de la Commission à mieux comprendre comment le Code protège les personnes âgées de l'Ontario et de les sensibiliser aux problèmes auxquels elles font face. Elle vise également à conscienter davantage les fournisseurs de services, les employeurs et les locateurs au sujet des obligations que leur confère le Code

Puisque la majorité des plaintes actuelles de discrimination fondée sur l'âge portent sur le domaine de l'emploi, la Politique met un accent particulier sur les droits des travailleurs âgés. Elle explique également les droits et obligations énoncés dans le Code des droits de la personne en matière de logement, et souligne l'obligation d'adaptation aux besoins particuliers dans les services et les installations, par exemple, les services de santé et de transport en commun.

" La Politique correspond aux objectifs généraux du Code, lesquels visent à promouvoir et à reconnaître la dignité et la valeur de toute personne et d'assurer à tous les mêmes droits et les mêmes chances, sans discrimination, a souligné le commissaire en chef, Keith Norton. Vu la croissance de la population âgée en Ontario, nous devons examiner les attitudes de notre société envers le vieillissement et déterminer comment ces attitudes créent un risque accru de traitement discriminatoire à l'endroit des personnes âgées, " a-t-il ajouté.

Les travaux de la Commission dans le domaine de la discrimination fondée sur l'âge à l'endroit des personnes âgées sont appuyés aujourd'hui par le lancement d'une campagne de sensibilisation du public visant à combattre les idées préconçues et les stéréotypes sur les personnes âgées, campagne menée en collaboration avec CARP, Canada's Association for the Fifty-Plus.

Dans le cadre de cette campagne d'envergure provinciale, on verra des affiches montrant des personnes âgées ayant au front une étiquette Meilleur avant un certain âge, et portant le slogan Personne ne devrait avoir de date limite. Cessons la discrimination en raison de l'âge. C'est pas correct et c'est illégal. Le message entend nous rappeler qu'il faut éviter que des attitudes négatives au sujet du vieillissement entravent l'égalité des chances et la participation des personnes âgées de l'Ontario. 

Différentes affiches abordent les sujets de l'emploi, des transports en commun, des services de santé et du logement, quatre secteurs importants pour les personnes âgées de l'Ontario. La première étape de la campagne se concentre sur les problèmes auxquels font face les personnes âgées en matière d'emploi et de transport en commun. La deuxième étape, qui débutera à l'automne, mettra l'accent sur les services de santé et le logement.

L'âgisme et la discrimination fondée sur l'âge sont les questions centrales d'un projet triennal entrepris par la Commission ontarienne des droits de la personne en 1999, Année internationale des personnes âgées. La Commission a alors commencé des travaux de recherche portant sur les problèmes auxquels font face les personnes âgées de l'Ontario en matière de droits de la personne. L'année suivante, la Commission a publié un document de discussion et effectué une vaste consultation à l'échelle de la province à laquelle ont participé plus de 100 organismes et particuliers. Le rapport de consultation intitulé Il est temps d'agir : Faire respecter les droits des personnes âgées en Ontario, publié en juin 2001, résume les opinions et points de vue exprimés dans le cadre de ces consultations.

On peut obtenir la Politique, ainsi que le document et le rapport de consultation, sur le site Web de la Commission.

Renseignements additionnels:

Canada's Association for the Fifty-Plus (CARP)

Judy Cutler
Directrice
Relations publiques et communications
416 363-8748, poste 241

- 30 -

François Larsen