Language selector

Social Media Links FR


Facebook CODP Twitter CODP

Parution du premier rapport d'étape dans le cadre d'un projet mené entre la CODP et les Services de police de Toronto

Page controls

Août 21, 2008

Page content

Les Services de police de Toronto (SPT) et la Commission des services policiers de Toronto (CSPT) ont présenté aujourd’hui, lors d’une réunion de la Commission, un rapport faisant état des activités menées durant la première année d’un partenariat avec la Commission ontarienne des droits de la personne (CODP).

Barbara Hall, commissaire en chef de la Commission ontarienne des droits de la personne a fait la déclaration suivante : « Je suis ravie de voir les progrès qui ont été réalisés jusqu’à présent. Les résultats obtenus lors de cette première année soulignent l’engagement de personnes qui, aux niveaux hiérarchiques supérieurs, militent en faveur d’un changement positif en matière de droits de la personne. Ces résultats démontrent en outre ce que nous pouvons accomplir en adoptant une démarche plus vaste et plus concertée en vue de résoudre des problèmes et des questions de droits de la personne qui nous concernent tous. »

Lancé en mars 2007 et officialisé sous la forme d’une Charte de projet en matière de droits de la personne, ce projet de trois ans mobilise plusieurs comités incluant des représentants des SPT, de la CSPT et de la CODP, qui travaillent ensemble afin de cerner les problèmes touchant les droits de la personne pour ensuite élaborer des programmes appropriés visant à prévenir et à éradiquer le racisme et autres formes de discrimination dans les politiques d’embauche de la CSPT et dans le cadre du maintien de l’ordre par les SPT.

« La Charte de projet en matière de droits de la personne représente sans doute l’une des transformations les plus importantes jamais entreprises par la Commission des services policiers de Toronto. L’objectif ambitieux qui est visé consiste à transformer la culture organisationnelle et à faire en sorte que les services donnés au public ainsi que la manière de traiter nos collaborateurs mettent en évidence notre strict respect du Code des droits de la personne de l'Ontario et soient justiciables. De grandes attentes et de grands espoirs alimentent la réussite de ce projet! », a ajouté Alok Mukherjee, président, Commission des services policiers de Toronto.

Les activités mises en évidence dans ce rapport de première année sont les suivantes :

  • Créer des programmes d’apprentissage permettant de faire face au racisme et aux préjugés racistes dans les activités de maintien de l’ordre
  • Faire en sorte que les communications au sein des SPT insistent sur les thèmes des droits de la personne et de la lutte contre le racisme
  • Améliorer les activités de recrutement pour mieux cibler les diverses communautés constituant la ville de Toronto
  • S’assurer que les occasions d’avancement professionnel aux SPT sont accessibles aux communautés marginalisées et touchées par le racisme
  • Améliorer les processus internes afin de donner suite aux plaintes déposées contre les Services de police de Toronto et concernant les droits de la personne

« Les Services de police de Toronto se sont engagés, conjointement avec la Commission ontarienne des droits de la personne et la Commission des services policiers de l’Ontario, à mener à bien un projet ambitieux qui complète les avancées réalisées par les Services en matière de droits de la personne et qui consiste à offrir un maintien de l’ordre qui soit juste, équitable et impartial. Nous cherchons continuellement à tirer les enseignements de nos expériences et de notre travail dans un véritable esprit de collaboration, afin de recueillir des indications sur la manière d’assurer le maintien de l’ordre à Toronto dans les années à venir. » a constaté le chef William Blair, Services de police de Toronto.

Le rapport met aussi en évidence la nécessité d’améliorer la prestation des services de police en renforçant les activités d’éducation du public et en travaillant en plus étroite collaboration avec les communautés diverses et multiples de la ville de Toronto.

Pour lire le rapport cliquez ici:

 

Also available in English