Language selector

Social Media Links FR


Facebook CODP Twitter CODP

Le travail de la commission retient l’attention internationale

Page controls

Octobre 4, 2005

Page content

Pour publication immédiate 

Toronto - La Commission ontarienne des droits de la personne (la « Commission ») reçoit l’attention internationale pour ses activités contre la discrimination fondée sur l'âge. 

Le commissaire en chef Keith Norton a été récemment invité à prononcer un discours au symposium international sur la discrimination fondée sur l’âge (International Symposium on Age Discrimination) qui a eu lieu à Londres (en Angleterre), en septembre. Il a présenté un article sur la perspective adoptée par la Commission dans sa lutte contre la discrimination fondée sur l’âge, devant un public composé de spécialistes internationaux des droits de la personne.

Le symposium était organisé par Age Concern England, qui a récemment publié un rapport comparant les lois en matière de discrimination fondée sur l’âge dans certains principaux pays du monde. Intitulé Addressing Age Barriers, ce rapport s’est penché sur la situation en Belgique, en Irlande, en Australie, aux États-Unis et en Ontario, en examinant en détail le Code des droits de la personne de l’Ontario et en renvoyant aux politiques et publications de la Commission sur la discrimination fondée sur l’âge.

Le travail de la Commission a également été mentionné dans d’autres contextes internationaux. Outre sa collaboration avec la Commission canadienne pour l'UNESCO à la promotion de la mise en place d’une Coalition canadienne des municipalités contre le racisme, le ministère des administrations locales et du développement régional de la Norvège a invité la Commission à faire une présentation à la 10e Conférence internationale Metropolis qui se tiendra à Toronto, le 19 octobre. Le groupe d’experts examinera l’accessibilité des mécanismes de plainte en matière de droits de la personne au Canada, en Norvège et au Danemark. Tandis que le Canada dispose d’un système de ce genre depuis de nombreuses années, la Norvège et le Danemark viennent seulement récemment d’adopter de nouveaux systèmes.

La Norvège s’intéresse particulièrement à l’accessibilité de ses services comme facteur clé de réussite de son nouveau système. La Commission est du même avis et se félicite du moment opportun de ce débat, qui a lieu juste après la consultation publique que la Commission a tenue sur les possibilités de renforcer le système de protection des droits de la personne en Ontario. Dès que la Commission l’aura approuvé, un rapport sur les opinions des intervenants sera publié dans le but d’aider le Procureur Général de l’Ontario à élaborer un plan de réforme.

« À l’approche de la fin de mon mandat de neuf ans à titre de commissaire en chef, j’ai le plaisir de voir que la Commission attire à nouveau l’attention sur son travail et qu’elle est sollicitée à l’échelle internationale pour son savoir-faire dans le domaine de la protection et de la promotion des droits de la personne », a déclaré le commissaire en chef Keith Norton.

Des renseignements sur le Code et les publications ou initiatives de la Commission sont consultables en ligne; des renseignements sur Age Concern England figurent sur le site www.ageconcern.org.uk; et des renseignements sur la prochaine Conférence Metropolis figurent sur le site www.international.metropolis.net.

- 30 -

Jeff Poirier
Analyste principal de politiques
Direction des politiques, de la surveillance, de la sensibilisation et de la liaison
Commission ontarienne des droits de la personne
jeff.poirier@ohrc.on.ca
(416)314-4539