Language selector

Social Media Links FR


Facebook CODP Twitter CODP

Le rapport annuel de la CODP examine ce qui nous touche aujourd’hui et nos objectifs pour demain

Page controls

Juillet 10, 2018

Page content

 

Toronto – Aujourd’hui, la Commission ontarienne des droits de la personne (CODP) a publié Agir aujourd’hui, investir dans l’avenir, son rapport annuel pour la période 2017-2018.

Le rapport présente les activités que la CODP a menées pour remédier à la discrimination systémique dans les secteurs d’intervention stratégiques suivants :

Réconciliation :

  • Son rapport de données intitulé Enfances interrompues a confirmé que les enfants autochtones et noirs sont surreprésentés dans le système de bien-être de l’enfance de l’Ontario.
  • La CODP a engagé le dialogue avec plus de 1 500 personnes lors de ses séances de sensibilisation publique consacrées à la réconciliation.

Pauvreté :

  • Son sondage sur les droits de la personne a fourni des preuves concrètes à l‘appui des appels à la protection renforcée des droits de la personne pour les personnes marginalisées sur le plan économique.

Éducation :

  • La CODP a mobilisé environ 1 200 personnes lors des séances de sensibilisation publique organisées à travers toute la province.
  • En s’appuyant sur une recherche menée en 2017-2018, l’organisme publiera à l’automne sa Politique sur l’éducation accessible aux élèves handicapés et ses recommandations visant à garantir l’égalité d’accès à l’éducation.

Justice pénale :

  • Plus des deux tiers de ses recommandations ont été adoptées sous forme de lois sur les services policiers et correctionnels.
  • La CODP a obtenu une ordonnance sur consentement du Tribunal des droits de la personne exigeant du gouvernement de l’Ontario qu’il s’assure de l’application effective de l’interdiction d’isolement cellulaire pour les personnes ayant des troubles de santé mentale.
  • Son Enquête d’intérêt public sur le profilage et la discrimination raciale par le service de police de Toronto fournira des solutions ciblées qui respectent les droits de la personne en matière de maintien de l’ordre.  

« Nous sommes bien placés pour mettre fin, de manière proactive, aux violations des droits de la personne qui ne peuvent pas être entièrement résolues par la voie des tribunaux et qui coûtent des milliards de dollars à notre économie », a déclaré la commissaire en chef Renu Mandhane. « Cela revient trop cher d’ignorer la discrimination. Aussi, nous continuerons de tirer pleinement parti de notre mandat pour promouvoir et faire respecter les droits de la personne, mais aussi pour créer une culture de responsabilité. »

Aujourd’hui, la CODP a également publié Des communautés pour le changement, son rapport sur le premier Sommet du Groupe consultatif communautaire et sur une nouvelle stratégie en matière de participation communautaire.

-30-

Les 10 et 11 juillet 2018, la commissaire en chef Renu Mandhane se tiendra à la disposition des médias pour toute entrevue.

Relations avec les médias :
Vanessa Tamburro
Agente de la gestion des questions d’intérêt et des relations avec les médias
Commission ontarienne des droits de la personne
416 314-4528 | vanessa.tamburro@ohrc.on.ca