Language selector

Social Media Links FR


Facebook CODP Twitter CODP

La Commission présente le rapport sur l’enquête sur les agressions contre les pêcheurs canadiens d’origine asiatique

Page controls

Mai 13, 2008

Page content

Pour publication immédiate 

Toronto - La Commission ontarienne des droits de la personne a publié aujourd’hui les résultats de son enquête sur les agressions contre les pêcheurs canadiens d’origine asiatique, qui a été lancée en novembre dernier en partenariat avec la Metro Toronto Chinese and Southeast Asian Legal Clinic.
 

Intitulé Pêcher sans crainte, le rapport confirme que le profilage racial a joué un rôle dans les harcèlements et les agressions qui ont été commis contre des pêcheurs canadiens d’origine asiatique. En effet, pendant toute l’enquête, la crainte que les Canadiens d’origine asiatique étaient stéréotypés comme plus enclins que d’autres pêcheurs à violer la loi a été exprimée à plusieurs reprises. C’est une forme de profilage racial.

Un certain nombre d’organismes et d’institutions ont pris très au sérieux les agressions commises. La Commission a commencé à rencontrer des représentants de services de police, de municipalités, de ministères provinciaux, d’associations communautaires et d’autres groupes, pour solliciter leur coopération et obtenir leur engagement à lutter contre la discrimination et à renforcer la sécurité et l’égalité au sein des collectivités. Par exemple, la Police provinciale de l’Ontario préparera une brochure d’information à l’intention des pêcheurs qui contient un numéro de téléphone qu’ils peuvent composer s’ils ont besoin d’aide. D’autres engagements portent sur l’élimination des activités haineuses, du racisme et de la discrimination à une plus grande échelle. La ville de Georgina a établi un comité local de relations raciales et le ministère de l’Éducation travaillera de concert avec divers conseils scolaires à l’élaboration de matériel d’enseignement anti-raciste, en citant comme exemple les attaques contre les pêcheurs.

D’autres acteurs intéressés, comme le ministère du Procureur général, ont déjà mis en place des solutions. « L’Ontario est synonyme d’espoir dans le monde en raison de notre vigilance contre le racisme et la violence, a affirmé le procureur général Chris Bentley. Le rapport de la Commission ontarienne des droits de la personne donne voix au chapitre aux victimes de racisme en venant compléter nos efforts continus sur le plan de la prévention des crimes haineux grâce au soutien des victimes, à des procureurs spécialisés et à des activités d’éducation publique. »

La police régionale de York a aussi créé des initiatives de renforcement de la sécurité communautaire durant la saison de la pêche, cette année.

La commissaire en chef Barbara Hall a déclaré : « Si nous voulons combattre la discrimination et soutenir ceux qui en sont victimes, il est indispensable que les institutions de l’Ontario fassent preuve d’un solide leadership en reconnaissant l’existence du racisme et en réagissant chaque fois qu’un acte discriminatoire est commis. Je suis ravie des réactions positives que nous avons reçues et des engagements qui ont été pris. C’est un pas dans la bonne direction, qui pourrait conduire à la création d’environnements plus inclusifs, où chacun peut s’adonner sans crainte à ses passe-temps favoris, comme la pêche. »

En tout, la Commission a rencontré des représentants de 21 organismes et obtenu plus de 50 engagements qui visent tous à prévenir des incidents futurs de racisme et de discrimination.

La Commission a l’intention de donner suite à toute information sur des incidents semblables, d’aider les organismes à remplir leurs engagements et à partager des renseignements sur les progrès accomplis tout au long de l’année.

Le système des droits de la personne de l’Ontario est en pleine réforme. Cette enquête est un exemple de plus des activités que la Commission mènera à l’avenir en collaboration avec les collectivités.

Renseignements :

- 30 -

Afroze Edwards
Agent principal des communications
Communications et gestion des questions d’intérêts
afroze.edwards@ohrc.on.ca
(416) 314-4528

Jeff Poirier
Analyste principal de politiques
Direction des politiques, de la surveillance, de la sensibilisation et de la liaison
Commission ontarienne des droits de la personne
jeff.poirier@ohrc.on.ca
(416)314-4539