Language selector

Social Media Links FR


Facebook CODP Twitter CODP

La Commission ontarienne des droits de la personne intervient dans le dossier des profils raciaux

Page controls

Décembre 9, 2002

Page content

Pour publication immédiate 

Toronto - La Commission ontarienne des droits de la personne mènera une enquête publique pour étudier les effets des profils raciaux dans les collectivités, a annoncé aujourd'hui le Commissaire en chef, Keith Norton, à la veille de la Journée internationale des droits de l'homme. 

À l'issue d'une rencontre avec des dirigeants communautaires, le Commissaire en chef a fait remarquer que le débat public portant sur les profils raciaux n'a pas tenu compte de leur coût humain. " Il importe d'évaluer l'incidence de cette pratique inacceptable. Il ne s'agit pas simplement d'une autre étude sur le racisme ou d'une enquête sur les services policiers. La Commission compte plutôt examiner, dans tous les contextes où cette pratique a cours, l'incidence de l'établissement de profils raciaux sur les personnes, les familles et les collectivités. L'enquête fera appel à la collaboration de collectivités réparties dans toute la province. "

" L'établissement de profils raciaux est une pratique inacceptable qui est contraire aux principes sur lesquels repose le Code des droits de la personne de l'Ontario. Elle consiste à traiter différemment les gens et à les soumettre à une surveillance accrue en fonction de certaines suppositions faites à leur sujet en raison de leur appartenance raciale. Elle se distingue de l'établissement de profils criminels puisque, dans ce cas, seules les personnes soupçonnées d'avoir commis des actes illégaux en font l'objet. Les profils raciaux sont essentiellement des formes de stéréotypes qui rabaissent l'être humain. Les groupes qui sont victimes de cette pratique se sentent mis au ban de la société et dévalorisés. "

Dans une lettre qu'il a fait parvenir au Premier ministre Eves, M. Norton a exprimé ses préoccupations à l'égard de l'établissement de profils raciaux et de son incidence sur plusieurs groupes communautaires et a exhorté les dirigeants gouvernementaux à œuvrer à trouver une solution à ce problème.

" Il est impérieux que la Commission, à qui il appartient de travailler à faire reconnaître la dignité et la valeur de tous les citoyens, amène l'ensemble de la population à s'interroger sur ces questions ", a ajouté M. Norton.

- 30 -

François Larsen