Language selector

Social Media Links FR


Facebook CODP Twitter CODP

La Commission fait appel à une plus grande vigilance

Page controls

Septembre 10, 2002

Page content

Pour publication immédiate 

Toronto - Le commissaire en chef, M. Keith Norton, a réitéré aujourd’hui son appel à une plus grande vigilance et a souligné qu’il faut atteindre un équilibre entre la protection des droits de la personne et le maintien de la sécurité publique.

À l’occasion du premier anniversaire des événements tragiques du 11 septembre dernier, M. Norton a déclaré ce qui suit : « Bien que nous aimerions croire que la tolérance fait partie de nos valeurs fondamentales, c’est avec regret que nous devons constater que des incidents de haine et de discrimination à l’endroit de membres de certaines communautés de notre société, après les événements de l’année dernière, montrent qu’il faut continuer à faire preuve de vigilance ».

Les statistiques révèlent que les deux plus grandes villes de l’Ontario ont signalé une augmentation du nombre de crimes de haine déclarés à la police. En 2001, la région de Toronto a été caractérisée par une augmentation de 66 % du nombre de crimes de cette nature par rapport à l’année précédente, ce qui porte le nombre de crimes signalés à 338, les deux tiers des incidents étant de nature raciale ou religieuse. Les incidents envers les groupes arabes, musulmans et juifs ont connu la plus grande hausse.

Bien que les actes criminels ne soient pas du ressort de la Commission, le préambule du Code des droits de la personne précise clairement qu’en Ontario, on « vise à créer un climat de compréhension et de respect mutuel de la dignité et de la valeur de toute personne de façon que chacun se sente partie intégrante de la collectivité et apte à contribuer pleinement à l'avancement et au bien-être de la collectivité et de la province ».

Un des volets importants du mandat de la Commission consiste à favoriser la compréhension et la tolérance, à condamner les actes de haine et à lutter contre les crimes motivés par la haine. « Nous ne devrions pas permettre à la tragédie du 11 septembre 2001 de miner l’esprit de générosité et d’ouverture qui nous caractérise en tant qu’Ontariennes et Ontariens. Tout comportement intolérant est inacceptable et n’a pas sa place dans notre société. Nous devons tous lutter contre un tel comportement qui est tout à fait inapproprié », a remarqué M. Norton. 

- 30 -

François Larsen