Language selector

Social Media Links FR


Facebook CODP Twitter CODP

La CODP accueille la conférence nationale sur les droits de la personne

Page controls

Juin 18, 2008

Page content

Pour publication immédiate 

Toronto - La Commission ontarienne des droits de la personne a eu le plaisir d’accueillir la conférence annuelle de l’Association canadienne des commissions et conseils des droits de la personne (ACCCDP), du 15 au 17 juin, au campus de Niagara-on-the-Lake du Collège Niagara. L’ACCCDP est l’association des commissions et tribunaux des droits de la personne du Canada qui sont chargés d’administrer les textes de loi fédéraux, provinciaux et territoriaux sur les droits de la personne. Ses objectifs sont, entre autres choses, de favoriser la collaboration entre ses membres et de servir de porte-parole national sur les problèmes communs liés aux droits de la personne.

Comme prévu par le thème de cette année, Une force collective : La collaboration entre commissions de droits et collectivités, la conférence a cherché à dégager les objectifs communs et les occasions d’échange, d’action et de collaboration entre les commissions et les collectivités sur les problèmes liés aux droits de la personne qui sont une source de préoccupation au Canada et dans le monde entier.

Plus de 200 personnes ont assisté à la conférence pour partager leurs expériences et leurs connaissances sur un grand nombre de problèmes clés mettant en cause les droits de la personne, qu’il s’agisse de la sécurité et du profil national, du travail avec les services de police et d’autres institutions publiques pour effectuer des changements systémiques ou du débat sur les « adaptations raisonnables », ainsi que de la transition de l’Ontario vers un nouveau système des droits de la personne.

L’un des points forts de la conférence a été la discussion plénière sur le rôle des commissions et des médias et ses conséquences sur les droits de la personne. Les panélistes, Alan Borovoy, Canadian Civil Liberties Association, Wahida Valiente, Canadian Islamic Congress, Mel Sufrin, Ontario Press Council, et Pearl Eliadis, avocat spécialisé dans les droits de la personne, se sont engagés dans un débat animé sur les protections et les limitations dont doivent faire l’objet les droits de la personne pour que soit respecté le juste équilibre entre la liberté d’expression et la liberté à l’égard de la discrimination.

Un autre point fort a été un discours prononcé par Alex Neve, secrétaire général d’Amnesty International, Canada, qui a parlé de la nécessité pour les commissions des droits de la personne de reconnaître, de promouvoir et d’intégrer les obligations internationales du Canada sur les droits de la personne dans la structure de leur travail.

Barbara Hall, commissaire en chef, a clos la conférence en insistant sur le fait que la protection des droits de la personne et le travail des organismes qui assurent cette protection sont plus nécessaires que jamais. Elle a aussi parlé du rôle important que jouent les commissions dans la promotion, la protection et la progression de ces droits, et de la nécessité de créer une solide culture des droits de la personne au Canada.

Pour se renseigner sur le programme de la conférence, sur les présentations disponibles des personnes qui ont pris la parole ou pour participer aux discussions en ligne sur les sujets couverts lors de la conférence, on est prié de visiter : www.cashra2008.ca.

- 30 -