La suppression des obstacles liés à l’« expérience canadienne »

La suppression des obstacles liés à l’« expérience canadienne »

La suppression des obstacles liés à l’« expérience canadienne » et vos droits et responsabilités en vertu du Code des droits de la personne de l'Ontario.

Apprentissage pour les agences de placement
Apprentissage pour les agences de placement
Apprentissage pour les employeurs
Apprentissage pour les employeurs
Apprentissage pour les personnes à la recherche d’un emploi
Apprentissage pour les personnes à la recherche d’un emploi

Nous vous remercions de vos commentaires. Veuillez remplir un sondage.

Listing Image: 
Expérience canadienne
Short Title: 
Expérience canadienne

La suppression des obstacles liés à l’« expérience canadienne » : Apprentissage pour les agences de placement

Transcription La suppression des obstacles liés à l’« expérience canadienne » Apprentissage pour les agences de placemen Narrateur: Bonjour et bienvenue à cette courte vidéo sur la suppression des obstacles liés à l’« expérience canadienne ». Cette video s’adresse aux agences de placement qui veulent respecter le Code des droits de la personne de l’Ontario tout en continuant de satisfaire les besoins de leurs clients. Vous apprendrez comment aider à créer des milieux de travail plus diversifiés et inclusifs, et à recruter les candidats les plus talentueux en éliminant les exigences en matière d’expérience de travail canadienne. Vous apprendrez également comment appuyer les personnes qui cherchent un emploi et accroître leurs occasions de trouver un poste dans le secteur de leur choix. Nous parlerons de la façon que certains employeurs pourraient demander de l’expérience canadienne, du Code des droits de la personne de l’Ontario, de vos responsabilités aux termes du Code et d’exigences légitimes en matière d’emploi. Nous parlerons aussi de la manière dont les agences de placement peuvent appuyer à la fois les employeurs et les personnes qui cherchent un emploi, en plus de ressources additionnelles pouvant compléter cette vidéo. Commençons par une mise en situation. Jean est un employeur qui fait appel à l’agence de placement de Romain pour recruter du nouveau personnel. Il a demandé à Romain de combler deux postes, et lui a apporté les descriptions des postes et questions d’entrevue. Cliquez sur les images pour lire les descriptions de poste et questions d’entrevue. Vous avez probablement remarqué que la description de poste et les questions d’entrevue demandent de l’expérience canadienne, d’une façon ou d’une autre. Le fait d'exiger de l’expérience canadienne peut exclure certains immigrants qualifiés du bassin de main-d’oeuvre. Que pensez-vous que Romain devrait dire à Jean à propos de ses offres d’emploi et questions d’entrevue? Écrivez votre réponse dans la zone de texte à l’écran, dans vos propres mots. Romain a dit qu’il voulait retirer les obstacles liés à l’expérience canadienne qui pourraient créer de la discrimination, afin de s’assurer que l’organisation de Jean respecte le Code. Il dit aussi à Jean que les exigences en matière d’expérience canadienne pourraient l’empêcher de rencontrer des candidats ayant de l’expérience sur la scène internationale et la capacité d’établir des relations importantes. L’élimination des exigences en matière d’expérience canadienne peut aussi assurer que les agences de placement et employeurs ne fassent pas de discrimination envers des candidats potentiels. Le Code des droits de la personne est une loi de l’Ontario qui assure à tous les mêmes droits et les mêmes chances en matière d’emploi. Certaines règles ou pratiques peuvent entraîner un traitement inégal. Les offres d’emploi ou processus d’embauche qui bloquent les personnes n’ayant pas d’expérience canadienne peuvent nuire aux nouveaux arrivants au Canada, même si ces personnes ont de l’expérience dans un autre pays et peuvent effectuer le travail. Selon la CODP, les exigences strictes en matière d’« expérience canadienne » sont discriminatoires et peuvent seulement être imposées dans de rares circonstances. Le fait de ne pas embaucher une personne en raison de son lieu de travail précédent peut constituer de la discrimination fondée sur la race, l’ascendance, la couleur, le lieu d’origine ou l’origine ethnique. Le paragraphe 23(4) du Code interdit aux employeurs de faire appel à une agence de placement pour recruter des personnes en fonction de préférences fondées sur les motifs prévus au Code. Certains répondants à une enquête de la CODP sur l’expérience canadienne ont déclaré que les obstacles auxquels ils se sont heurtés ont été mis en place par des agences de placement. Par exemple, certains agents de recrutement n’hésitaient pas à préciser que l’employeur recherchait des personnes ayant une expérience de travail canadienne. Le paragraphe 23(4) du Code interdit aux employeurs de faire appel à une agence de placement pour recruter, sélectionner, présélectionner ou embaucher des personnes en se fondant sur l’existence d’une expérience de travail au Canada. Heureusement, il y a des façons de recruter des candidats qualifiés qui éliminent les obstacles liés à l’expérience canadienne. Au lieu de demander de l'expérience canadienne, les employeurs devraient indiquer clairement quelles qualités particulières ils recherchent. Par exemple, si la capacité de communiquer efficacement est une qualité requise, ils devraient l’indiquer clairement et donner aux candidats la possibilité de montrer qu'ils ont cette capacité. Les exigences et fonctions du poste devraient être raisonnables, sincères et directement liées au travail à accomplir. Les candidats devraient pouvoir démontrer de diverses façons qu'ils possèdent l’expérience et les habiletés pertinentes. Essayez de trouver une exigence légitime en matière d’emploi pour remplacer chacune des exigences en matière d’expérience canadienne à l’écran : Comment pouvez-vous vous assurer que vos clients recrutent des candidats qualifiés tout en respectant le Code et les principes de droits de la personne? Le processus d’embauche devrait être clair et ouvert. Rédigez des offres d’emploi qui parlent de l’expérience et des habiletés précises requises pour l’emploi. Donnez aux candidats la chance de démontrer leurs habiletés dans le cadre d’entrevues et même d’une simulation de travail. Voici d'autres pratiques exemplaires : Employez des méthodes axées sur la compétence pour déterminer si un candidat ou une candidate possède les habiletés et les capacités requises pour faire le travail.
  • Tenez compte de toute l'expérience de travail pertinente – quel que soit l'endroit où elle a été acquise.
  • Présentez les qualités requises ou les critères du poste sous forme de compétences et de connaissances et habiletés liées à l’emploi.
  • Examinez les exigences et descriptions de poste, les pratiques de recrutement/d’embauche et les critères d’agrément afin de vous assurer qu’ils ne comportent aucun obstacle pour les nouveaux arrivants qui se portent candidats.
Pour obtenir la liste complète des pratiques exemplaires de la Politique, cliquez sur le lien à l’écran. Maintenant que vous en connaissez davantage sur les exigences légitimes en matière d’emploi et meilleures pratiques, essayez de remplacer les exigences en matière d’expérience canadienne des descriptions de poste et questions d’entrevue de Romain par des exigences légitimes en matière d’emploi. Utilisez vos propres mots. Les nouveaux arrivants devraient avoir des possibilités d’emploi correspondant à leur formation, à leurs habiletés et à leur expérience, et l’occasion de contribuer efficacement à leur nouvelle patrie. Les agences de placement devraient informer les personnes qui cherchent un emploi de leurs droits aux termes du Code et leur offrir du soutien. Vous pouvez commencer par les diriger vers les ressources de la CODP à l’intention des personnes à la recherche d’un emploi, y compris un module d’apprentissage en ligne et une brochure, qui sont disponibles sur le site Web de la CODP et dans la section des ressources de ce module. Les entreprises qui accueillent des nouveaux arrivants et investissent dans ces personnes bénéficieront des habiletés et de la vaste expérience de ces travailleurs et renforceront leur compétitivité au sein de la nouvelle économie mondiale. Les mesures prises pour créer des environnements qui respectent les droits de la personne protégeront les organisations contre les fautes en matière de responsabilité professionnelle pour n'avoir pas adéquatement prévenu la discrimination. Si un employeur vous demande d’inclure une exigence en matière d’expérience canadienne à une offre d’emploi ou une question d’entrevue, vous êtes habituellement tenu de dire « non ». Vous avez la responsabilité d’informer les employeurs de leurs obligations aux termes du Code, et des raisons pour lesquelles les exigences en matière d’expérience canadienne peuvent être discriminatoires. Une agence de placement peut être appelée à se défendre lors d’une requête en droits de la personne si elle fait de la discrimination au nom d’un employeur. Vous pouvez aussi diriger les employeurs vers les ressources de la CODP à l’intention des employeurs, y compris le module d’apprentissage en ligne et la brochure sur les obstacles liés à l’expérience canadienne. J’espère que vous comprenez maintenant l’importance d’éliminer les exigences en matière d’expérience canadienne et que nous vous avons donné des outils utiles pour vous aider à éliminer les obstacles liés à l’expérience canadienne au bénéfice des employeurs et des personnes qui cherchent un emploi. Pour obtenir plus d’information et de ressources, veuillez cliquer sur les liens à l’écran. Merci d'avoir participé à ce programme d'apprentissage en ligne! La suppression des obstacles liés à l’« expérience canadienne » Apprentissage pour les agences de placemen Transcription à http://ohrc.on.ca/fr/apprentissage/la-suppression-des-obstacles-lies-l-e...

La suppression des obstacles liés à l’« expérience canadienne » : Apprentissage pour les employeurs

Transcription La suppression des obstacles liés à l’« expérience canadienne » Apprentissage pour les employeurs Narrateur: Bonjour et bienvenue à cette courte vidéo sur la suppression des obstacles liés à l’« expérience canadienne ». Cette vidéo s’adresse aux employeurs et professionnels des ressources humaines qui veulent respecter le Code des droits de la personne de l’Ontario et apprendre comment leur organisation pourrait créer un milieu de travail plus diversifié et inclusif, et recruter les candidats les plus talentueux en éliminant les exigences en matière d’expérience canadienne. Nous parlerons des raisons pour lesquelles certains employeurs demandent de l’expérience canadienne, du Code des droits de la personne de l’Ontario, et de vos responsabilités aux termes du Code. Nous parlerons aussi des exigences légitimes en matière d’emploi et des pratiques exemplaires que vous pouvez adopter dès maintenant. À la fin, nous fournirons une liste de ressources additionnelles. Lorsque nous parlons d'« expérience canadienne », nous parlons d'expérience de travail au Canada. Que veut-on dire par les obstacles liés à l’expérience canadienne? Certains employeurs demandent aux personnes qui présentent une demande d’emploi si elles ont de l’« expérience canadienne ». Cela peut faire en sorte que les nouveaux arrivants au Canada aient plus de difficultés à trouver un emploi. Cliquez sur les images à l’écran pour obtenir des exemples des obstacles liés à l’« expérience canadienne » dans les offres d’emploi, les demandes d’emploi et les questions d’entrevue. Le Canada accueille des immigrants venus du monde entier. Le Canada a pu attirer des immigrants hautement qualifiés en raison de sa réputation de terre de possibilités, de paix et de gouvernance démocratique. La contribution de ces personnes a permis de grandement enrichir la culture, la société et l’économie du Canada. En fait, le Canada dépend de la contribution des immigrants pour assurer son bien-être économique et demeurer compétitif sur la scène internationale. Les bébé-boumers prennent leur retraite et il y a une pénurie d’autres travailleurs qualifiés et professionnels. Les immigrants qualifiés peuvent fournir les talents dont vous avez besoin. Les immigrants peuvent vous permettre d’atteindre vos objectifs en matière de recrutement et posséder des connaissances précieuses sur les marchés locaux et internationaux. Or, selon Statistique Canada, le manque d’expérience de travail canadienne est l’obstacle le plus courant auquel font face les nouveaux arrivants qui cherchent un emploi valorisant au Canada. Cet obstacle continue d’exister deux ans après leur arrivée au Canada. Les organisations canadiennes ont besoin de personnes talentueuses expérimentées. En même temps, les immigrants qualifiés ont des difficultés considérables à trouver un emploi. Pourquoi certains employeurs demandent-ils de l’expérience de travail canadienne? Certains employeurs pourraient considérer à tort que le seul moyen de démontrer qu'on a « les capacités requises » pour être efficace ou de « s’intégrer » dans un milieu de travail canadien est d'avoir déjà travaillé au Canada. Ces employeurs pensent parfois pouvoir utiliser une exigence en matière d’expérience canadienne comme moyen rapide d’évaluer la compétence et les capacités d’une personne. D’autres employeurs peuvent ne pas être à l’aise avec de l’expérience ou des références internationales. D’autres encore peuvent utiliser une exigence en matière d’expérience canadienne comme moyen détourné de faire de la discrimination. Le fait d'exiger de l’expérience canadienne peut exclure des immigrants qualifiés et entraîner de la discrimination. Certains employeurs se privent de candidats qualifiés potentiels, comme les candidats possédant de l’expérience sur la scène internationale. Heureusement, il y a une façon de recruter des candidats qualifiés qui élimine les obstacles liés à l’expérience canadienne. Au lieu de demander de l'expérience canadienne, les employeurs devraient indiquer clairement quelles qualités particulières ils recherchent. À titre d’exemple, si la capacité de communiquer efficacement est requise, ils doivent l’indiquer clairement et donner aux candidats la chance de montrer qu’ils la maîtrisent. Les exigences et fonctions du poste devraient être raisonnables, sincères et directement liées au travail à accomplir. Les candidats devraient pouvoir démontrer de plusieurs façons qu'ils possèdent les habiletés et l'expérience requises. Jumelez chaque exigence en matière d’expérience canadienne à une exigence légitime en matière d’emploi qui pourrait la remplacer, puis appuyez sur « soumettre ». En retirant les exigences en matière d’expérience canadienne, les employeurs peuvent s’assurer de ne pas faire de discrimination envers des candidats potentiels. Le Code des droits de la personne est une loi de l’Ontario qui assure à tous les mêmes droits et les mêmes chances en matière d’emploi. Comme nous l’avons vu, certaines règles ou pratiques peuvent entraîner un traitement inégal. Les offres d’emploi ou processus d’embauche qui bloquent les personnes n’ayant pas d’expérience canadienne peuvent nuire aux nouveaux arrivants au Canada, même si ces personnes ont de l’expérience dans un autre pays et peuvent effectuer le travail. Selon la CODP, les exigences strictes en matière d’« expérience canadienne » sont discriminatoires et peuvent seulement être imposées dans de rares circonstances. Le fait de ne pas embaucher une personne en raison de son lieu de travail précédent peut constituer de la discrimination fondée sur la race, l'ascendance, la couleur, le lieu d'origine ou l'origine ethnique. Les organisations éviteront d’être reconnues coupables de faute en matière de responsabilité professionnelle en prenant des mesures pour créer des environnements qui respectent les droits de la personne. Prévenez les obstacles à la phase de conception, comme au moment d’élaborer des descriptions de poste. Les organisations doivent être conscientes des obstacles systémiques présents dans les systèmes déjà établis et chercher activement à les identifier et à les supprimer. Les organisations et institutions ont le devoir de se familiariser avec les pratiques, politiques et programmes qui ont un impact négatif ou créent de la discrimination systémique envers des personnes ou des groupes protégés par le Code. Examinons quelques exemples de pratiques exemplaires. Comment pouvez-vous vous assurer de recruter des candidats qualifiés tout en respectant le Code et les principes de droits de la personne? Le processus d’embauche devrait être clair et ouvert. Dans les offres d’emploi, parlez de l’expérience et des habiletés précises requises pour l’emploi. Donnez aux candidats la chance de démontrer leurs habiletés dans le cadre d’entrevues et même d’une simulation de travail. Voici d'autres pratiques exemplaires : Employez des méthodes axées sur la compétence pour déterminer si un candidat ou une candidate possède les habiletés et les capacités requises pour faire le travail. Tenez compte de toute l'expérience de travail pertinente – quel que soit l'endroit où elle a été acquise. Présentez les qualités requises ou les critères du poste sous forme de compétences et de connaissances et habiletés liées à l’emploi. Examinez les exigences et descriptions de poste, les pratiques de recrutement/d’embauche et les critères d’agrément afin de vous assurer qu’ils ne comportent aucun obstacle pour les nouveaux arrivants qui se portent candidats. Pour obtenir la liste complète des pratiques exemplaires de la Politique, cliquez sur le lien à l’écran. Les organisations peuvent aussi poser les questions suivantes pour savoir si leur processus de recrutement et d’embauche est inclusif et libre d’obstacles : Mon organisation : exige-t-elle que les candidats aient déjà de l'expérience de travail au Canada pour être admissibles à un emploi? s’appuie-t-elle sur des concepts d'« intégration » subjectifs pour évaluer la capacité d’un candidat de réussir sur le lieu de travail? inclut-elle dans l’offre d’emploi une exigence en matière d’expérience de travail antérieure au Canada? exige-t-elle que les candidats indiquent leur pays d’origine ou l’endroit où ils ont acquis leur expérience de travail dans la demande d’emploi? pose-t-elle aux candidats des questions susceptibles de révéler, directement ou indirectement, l’endroit où ils ont acquis leur expérience de travail? Si vous avez répondu « oui » à une ou plusieurs de ces questions, il est temps d'inclure les pratiques exemplaires à votre processus de recrutement et d'embauche. Examinons maintenant une partie d’une offre d’emploi qui inclut des exigences en matière d’expérience canadienne. Dans la pratique, des candidats qualifiés pourraient ne pas être pris en compte parce qu’ils ne satisfont pas au critère relatif à l’expérience canadienne de l’offre d’emploi. Dans la zone de texte, reformulez dans vos propres mots les exigences surlignées pour éliminer les obstacles liés à l’expérience canadienne et les remplacer par des exigences légitimes en matière d’emploi. Appuyez sur « soumettre » quand vous avez terminé. Voici des exemples de façons d’éliminer l’obstacle lié à l’expérience canadienne dans les deux phrases surlignées. En éliminant les obstacles liés à l’expérience canadienne, vous avez pris des mesures importantes pour respecter vos responsabilités aux termes du Code des droits de la personne de l’Ontario. Vous avez aussi accru vos chances de trouver la personne la plus qualifiée pour le poste. Les exigences légitimes en matière d’emploi que nous avons ajoutées, « vous devez avoir la capacité d’utiliser le matériel est les systèmes industriels nord-américains », peuvent être vérifiées lors de l’entrevue. En demandant clairement aux candidats de décrire leur expérience passée et d’indiquer comment ils satisfont à toutes les exigences du poste, vous pouvez vous assurer que toutes les personnes reçues à l’entrevue auront les qualités requises pour le poste. J’espère que vous comprenez maintenant l’importance d’éliminer les exigences en matière d’expérience canadienne et que nous vous avons donné des outils utiles pour vous aider à éliminer les obstacles liés à l’expérience canadienne. Pour obtenir plus d’information et de ressources, veuillez cliquer sur les liens à l’écran. Merci d'avoir participé à ce programme d'apprentissage en ligne! La suppression des obstacles liés à l’« expérience canadienne » Apprentissage pour les employeurs Transcription à http://ohrc.on.ca/fr/apprentissage/la-suppression-des-obstacles-lies-l-e...

La suppression des obstacles liés à l’« expérience canadienne » : Apprentissage pour les personnes à la recherche d’un emploi

Transcription La suppression des obstacles liés à l’« expérience canadienne » Apprentissage à la recherche d’un emploi Vanessa : Bonjour, je m’appelle Vanessa. Bienvenue à cette courte vidéo sur la suppression des obstacles liés à l’« expérience canadienne ». Le fait d'avoir besoin d'expérience canadienne est l'obstacle le plus courant auquel font face les nouveaux arrivants qui cherchent un emploi valorisant au Canada. Cet obstacle continue d’exister au moins deux ans après que les gens arrivent au Canada. Ce module s’adresse aux personnes qui se heurtent à des exigences en matière d’expérience canadienne au moment de chercher un emploi. Aujourd’hui, nous parlerons de vos droits aux termes du Code des droits de la personne de l’Ontario, de ce à quoi ressemblent les obstacles liés à l’« expérience canadienne », de la raison pour laquelle les employeurs demandent de l’expérience canadienne et des mesures à prendre si on vous pose des questions sur votre expérience canadienne. On vous donnera aussi de l’information sur des ressources additionnelles. Le Canada accueille des immigrants venus du monde entier. Le Canada a pu attirer des immigrants hautement qualifiés en raison de sa réputation de terre de possibilités, de paix et de gouvernance démocratique. La contribution de ces personnes a permis de grandement enrichir la culture, la société et l’économie du Canada. Le Canada dépend de la contribution des immigrants pour assurer son bien-être économique et demeurer compétitif sur la scène internationale. Saviez-vous que :

  • Les immigrants représentent 30 % de la main-d’œuvre ontarienne actuelle.
  • Les immigrants récents et très récents représentent 8,2 % de la main-d’œuvre ontarienne.
  • Les employeurs qui demandent de l'« expérience canadienne » peuvent faire en sorte que les nouveaux arrivants au Canada aient plus de difficultés à trouver un emploi. Certains organismes de réglementation (comme les associations professionnelles de comptables et de médecins) demandent également de l’expérience canadienne.
  • Selon la Commission ontarienne des droits de la personne (ou la CODP), les exigences strictes en matière d’« expérience canadienne » sont discriminatoires et peuvent seulement être justifiées dans de rares circonstances.
  • L’« expérience canadienne » ne peut pas vous dire si une personne a l’expérience ou les habiletés requises pour effectuer un travail. Pour cette raison, les employeurs devraient se renseigner sur l’ensemble de votre expérience de travail passée. L’endroit où vous avez obtenu cette expérience ne devrait pas être important.

À quoi ressemblent les obstacles liés à l'expérience canadienne? This is what we heard : Emilie : J’ai travaillé un peu partout en Europe où je sais que le manque d'« expérience européenne » n'est pas un obstacle. Je pense que l’expérience canadienne est un obstacle créé de toutes pièces pour empêcher les immigrants qui ont un niveau élevé d'éducation d'obtenir des emplois prestigieux et biens payés. ] Le Code des droits de la personne est une loi de l’Ontario qui fait en sorte que vous ayez les mêmes droits et les mêmes chances en matière d’emploi. Vous avez aussi des droits similaires dans d’autres domaines, comme le logement et les services. Certaines règles ou pratiques peuvent entraîner le traitement inégal des nouveaux arrivants au Canada. Même si ces personnes ont de l’expérience dans un autre pays et peuvent effectuer le travail, le fait de demander de l’expérience canadienne peut les empêcher d'obtenir un emploi. Le fait de ne pas embaucher une personne en raison de son lieu de travail précédent peut constituer de la discrimination fondée sur la race, l'ascendance, la couleur, le lieu d'origine ou l'origine ethnique. Selon le Code des droits de la personne, les employeurs ne doivent pas afficher une offre d’emploi, utiliser un formulaire de demande d’emploi ou poser des questions à des candidats qui demandent de l’information sur ce qu’on appelle des « motifs de discrimination interdits » aux termes du Code. Comment reconnaîtrez-vous les obstacles liés à l'« expérience canadienne »? Les exigences en matière d’« expérience canadienne » peuvent être évidentes : Par exemple, une offre d’emploi en ligne pour recruter un(e) aide-comptable ou un(e) comptable qui indique : Le (la) candidat(e) choisi(e) DOIT : avoir de l'expérience canadienne dans un cabinet d'experts-comptables. Les exigences en matière d’« expérience canadienne » peuvent aussi être subtiles, surtout durant une entrevue d’embauche. Examinons des questions sur l’expérience canadienne qu’un employeur pourrait poser durant une entrevue : Parlez-moi de votre expérience canadienne? Où avez-vous obtenu votre expérience de travail? Avez-vous des références locales? Où avez-vous fait vos études secondaires? L'expérience canadienne est supérieure à l'expérience étrangère. Je ne suis pas certain de vos titres de compétence. Où les avez-vous obtenus? Pourquoi certains employeurs demandent-ils de l’expérience de travail canadienne? Certains employeurs pensent à tort que le seul moyen de démontrer qu'on a « les capacités requises » pour être efficace ou « s’intégrer » dans un milieu de travail canadien est d'avoir déjà travaillé au Canada. Ces employeurs pourraient utiliser une exigence en matière d’expérience canadienne comme moyen rapide d’évaluer la compétence et les capacités d’une personne. D’autres employeurs peuvent ne pas être à l’aise avec l’expérience ou des références internationales. Certains employeurs utilisent une exigence en matière d’expérience canadienne comme moyen détourné de faire de la discrimination. Selon les principes de droits de la personne, les exigences et fonctions d'un poste doivent être raisonnables, sincères et directement liées au travail à accomplir. Au lieu de demander de l'expérience canadienne, les employeurs devraient indiquer clairement quelles qualités particulières ils recherchent. Par exemple, si la capacité de communiquer efficacement est requise, ils devraient l'indiquer clairement et donner aux candidats la chance de montrer qu’ils possèdent cette capacité. Le fait de ne pas embaucher une personne en raison de son lieu de travail précédent peut être de la discrimination fondée sur la race, l'ascendance, la couleur, le lieu d'origine ou l'origine ethnique. Selon les principes de droits de la personne, les exigences et fonctions d'un poste doivent être raisonnables, sincères et directement liées au travail à accomplir. Au lieu de demander de l'expérience canadienne, les employeurs devraient indiquer clairement quelles qualités particulières ils recherchent. Par exemple, si la capacité de communiquer efficacement est requise, ils devraient l'indiquer clairement et donner aux candidats la chance de montrer qu’ils possèdent cette capacité. Le fait de ne pas embaucher une personne en raison de son lieu de travail précédent peut être de la discrimination fondée sur la race, l'ascendance, la couleur, le lieu d'origine ou l'origine ethnique. Ce sont les employeurs qui doivent démontrer qu’une exigence en matière d’expérience canadienne est établie de bonne foi, en fonction d'un critère juridique établi. Pour obtenir plus d’information, veuillez cliquer sur le lien à l’écran. Qu’arrive-t-il si on vous pose des questions sur votre expérience canadienne? Les questions sur l’expérience canadienne peuvent être une façon de se renseigner sur votre race, ascendance, lieu d’origine ou origine ethnique. Certains organismes de services sociaux, comme ceux du domaine de l’emploi et de l’aide aux nouveaux arrivants, pourraient peut-être aider en envoyant une lettre et la Politique sur la suppression des obstacles liés à l’« expérience canadienne » à l’employeur ou à l’agence de placement. Vous pouvez aussi choisir d’envoyer une lettre. À la page des ressources additionnelles, vous trouverez un modèle de lettre que vous pouvez télécharger, adapter et envoyer à des employeurs ou agences de placement. Si vous avez l’impression d’avoir fait l’objet de discrimination en raison d’une exigence en matière d’expérience canadienne dans une offre d’emploi, une demande d’emploi ou une entrevue, vous pouvez aussi déposer une plainte, appelée requête, auprès du Tribunal des droits de la personne de l’Ontario. Pour obtenir plus d’information sur la présentation d'une requête, cliquez sur le lien à l’écran. Examinons maintenant une situation d’entrevue pour voir ce que vous pourriez faire si on vous posait des questions sur votre expérience canadienne. Avant une entrevue, vous pouvez vous préparer à répondre à une question sur votre expérience canadienne. Veuillez choisir à l’écran comment répondre à une telle question. Un employeur ne peut pas passer par une agence de placement pour refuser d'embaucher des personnes en fonction de motifs prévus au Code. Cela signifie qu'un employeur ne peut pas demander à une agence de placement de recruter, sélectionner, présélectionner ou embaucher des personnes en se fondant sur l’existence d’une expérience de travail canadienne. Cela signifie également que les agences de placement ne peuvent pas accepter la demande d’un employeur de présélectionner des personnes en fonction de leur expérience canadienne. Un employeur devrait seulement poser des questions spécifiques sur l’expérience « canadienne » s’il peut démontrer que cela est une exigence légitime pour ce poste et que toute forme d'accommodement lui causerait un préjudice injustifié. Pour en apprendre davantage sur la responsabilité qu’a l’employeur d’éliminer les obstacles liés à l’« expérience canadienne », cliquez sur les liens à l’écran. Merci d'avoir participé à ce module d'apprentissage en ligne! Voici d’autres ressources que vous pourriez trouver utiles. La suppression des obstacles liés à l’« expérience canadienne » Apprentissage à la recherche d’un emploi Transcription à http://ohrc.on.ca/fr/apprentissage/la-suppression-des-obstacles-lies-l-e...

Fichier attachéTaille
PDF icon canexp_sample_letter_for_jobseekers_final_fr.pdf24.89 Ko