Language selector

Social Media Links FR


Facebook CODP Twitter CODP

Conclusion

Page controls

Page content

Depuis le début de cette enquête, la Commission a reçu une foule de commentaires lui rappelant que l’annonce des arrêts est pratique courante dans de nombreux pays, qu’elle permet de mieux servir certains membres de la collectivité, comme les personnes ayant une déficience visuelle ou cognitive, les personnes qui ont du mal à lire les plaques de rue, les touristes et autres personnes qui se rendent dans des endroits inconnus, et les passagers qui sont distraits ou qui ne peuvent voir ce qui se passe à l’extérieur à cause du mauvais temps ou parce que le véhicule est bondé de voyageurs. Plusieurs organisations de services de transport en commun, chauffeurs et usagers, qu’ils soient handicapés ou non, estiment qu’annoncer tous les arrêts est affaire de bons sens.

La Commission souhaite remercier l’OPTA et tous les fournisseurs de services qui ont répondu à son enquête. La plupart des organisations de transports en commun de la province ont bien accueilli l’information que nous leur avons fournie et accepté de prendre des mesures comme nous le leur demandions. Cette volonté d’améliorer rapidement l’accessibilité en annonçant tous les arrêts, même lorsqu’aucune plainte n’a été déposée, est un bel exemple d’approche proactive en faveur de l’inclusion et de l’élimination des obstacles.

La Commission continue d’encourager les fournisseurs de services de transport en commun qui n’ont pas encore commencé à annoncer tous les arrêts à le faire avant le 30 juin 2008. Le secteur des transports en commun est au courant de ce problème depuis des mois et, comme nombre d’autres fournisseurs l’ont démontré, la pratique de faire annoncer les arrêts par le chauffeur peut être mise en place rapidement, même dans les organisations de grande taille. Ceux qui mettent du temps à agir s’exposent à des plaintes pour violation des droits de la personne. L’idéal serait que les organisations utilisent leurs ressources pour faire annoncer immédiatement les arrêts, plutôt que de justifier les retards et de maintenir les obstacles à l’accessibilité.

De nombreux Ontariens et Ontariennes, particulièrement ceux qu’une déficience visuelle empêche de conduire, dépendent des transports en commun pour participer pleinement et équitablement à la société : pour aller au travail et à leurs rendez-vous, faire leurs courses, rendre visite à leurs amis et famille, et prendre part à des activités sociales. L’annonce de tous les arrêts est une façon d’offrir un accès plus fiable aux personnes handicapées, dans le respect de leur dignité, et de s’assurer qu’elles et tous les autres usagers des transports en commun bénéficient du même niveau de service convivial dans toute la province.

Book Prev / Next Navigation